/finance
Navigation

Dépoussiérer le modèle québécois

Un sondage montre que 53 % des citoyens veulent une meilleure gestion de l’État

Coup d'oeil sur cet article

Plus d’un Québécois sur deux (53 %) croit que le modèle québécois n’est plus adapté aux réalités d’aujourd’hui. C’est ce qu’indique un sondage Léger réalisé pour le compte de l’Institut du Nouveau Monde et du magazine L’actualité.

Les deux partenaires ont commandé le sondage pour prendre le pouls des Québécois sur différentes questions, en raison des débats qui ont cours sur la prospérité du Québec et sur l’austérité budgétaire, depuis quelques années.

«Je ne suis pas surpris de ce résultat puisque ça fait déjà quelques années que le modèle québécois et la manière dont l’État donne des services à la population, en santé ou en éducation, sont remis en question», a commenté Michel Venne, directeur général de l’Institut du Nouveau Monde.

Selon M. Venne, la population ne rejette pas totalement le modèle québécois. Elle souhaite plutôt que les deux dimensions du modèle, le rôle de l’État dans l’économie et les programmes sociaux, soient dépoussiérées.

Richesse et prospérité

Par exemple, 61 % des répondants ont déclaré que la création de la richesse et de la prospérité sont la responsabilité des individus, alors que seulement 39 % ont affirmé que ces tâches incombent au gouvernement.

«On veut que l’État soit bien géré et on mise sur les entrepreneurs pour créer de la richesse. Mais on veut que le gouvernement continue à réguler l’économie et les activités des grandes entreprises tout en jouant son rôle de redistributeur de richesse par le biais de programmes sociaux», a expliqué le patron de l’Institut du Nouveau Monde.

Dans le sondage, 71 % des répondants ont d’ailleurs indiqué que le gouvernement devrait faire plus pour aider les pauvres. Autant de personnes (73 %) ont affirmé que les pauvres sont victimes de circonstances.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.