/news/society
Navigation

Campagne des coquelicots: des millions qui dorment pour les vétérans

coquelicots jour du souvenir
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Les Canadiens se font un devoir chaque année de se souvenir du sacrifice des hommes et des femmes en uniforme en arborant le symbole distinctif du coquelicot. De nombreuses personnes se demandent où va l'argent récolté grâce à la vente de la petite fleur rouge.

Pour obtenir un coquelicot, les Canadiens font des dons. L'année dernière, près de 16,5 millions $ ont été amassés lors de la campagne par les 1400 Légions royales canadiennes. À lui seul, le bureau national de la Légion, à Ottawa, a récolté 3,7 millions $, portant le fonds de fiducie du coquelicot à 9 millions $.

Pourtant seulement 114 000 $ ont été remis à d'anciens combattants qui avaient besoin d'aide.

«Ce n'est pas nous qui allons chercher les vétérans pour leur dire qu'on a tant d'argent qui n'est pas dépensé, a expliqué Charls Gendron, porte-parole de la Légion royale. Ce sont eux autres qui viennent. C'est basé sur les demandes qu'on reçoit.»

La Légion répond aux demandes, mais bien des vétérans ne savent même pas qu'ils ont accès au fonds.

«Que vous soyez membre de la Légion ou non, dès que vous êtes en difficulté financière et que vous avez besoin d’aide en tant que vétéran, vous devenez alors admissible au fonds de fiducie», a mentionné Michael L. Blais, président et fondateur du groupe Canadian Veterans Advocacy.

Comme l'indique ce vétéran, nombreux sont ceux qui pensent à tort qu'ils doivent être membres de la Légion pour demander un soutien financier. Pourtant, les anciens combattants peuvent faire des requêtes pour le logement, le transport ou encore les soins de santé, aussi bien pour eux que pour leur famille.

«Moi [...] je suis quand même relativement à l'écoute, a souligné Me Michel Drapeau, colonel à la retraite. Je ne connais aucun vétéran, aucun ancien combattant qui aurait [eu] un don, un prêt ou quelque de choses semblables de la Légion.»

Pour ce colonel à la retraite, les Légions royales doivent absolument donner l'heure juste sur l'utilisation ou non des dons des Canadiens. Cette année, une quantité record de coquelicots a été distribuée, soit 21 millions, partout au pays.