/news/currentevents
Navigation

Le «pilote des vedettes» est poursuivi pour près de 28 millions $ par Hydro-Québec

Il fait également face à des accusations criminelles

Normand Dubé
Photo d'archives Le pilote Normand Dubé était très proche de plusieurs personnalités québécoises, notamment Normand Brathwaite et Gaston Lepage.

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec vient d’intenter une poursuite en Cour supérieure de 28,6 millions $ contre Normand Dubé, homme d’affaires et pilote d’avion de Sainte-Anne-des-Plaines, souvent surnommé le «pilote des vedettes».

Il s’agit à notre connaissance de la plus importante poursuite de la société d’État contre un seul individu.

Hydro-Québec soutient que Normand Dubé a causé délibérément des méfaits à l’égard «de ses installations de transport d’électricité» qui a provoqué les 4 et 5 décembre 2014, «une panne» électrique qui a touché 200 000 abonnés de la société d’État.

Normand Dubé fait également face à des accusations criminelles, notamment en lien avec cette panne majeure, a aussi appris TVA Nouvelles.

Toutefois, la poursuite au criminel fait pour l’instant l’objet d’une ordonnance de confidentialité.

Échapper à ses créanciers

Selon la poursuite civile datée du 6 novembre, Normand Dubé aurait créé une fiducie (AGNR) afin d’échapper à ses créanciers, dont Hydro-Québec, avant même d’être arrêté en juin 2015.

La poursuite allègue qu’il y a transféré un lingot d’argent et sa résidence personnelle à Sainte-Anne-des-Plaines.

La société d’État prétend qu’à la suite des pannes provoquées présumément par M. Dubé, Hydro-Québec a subi «d’importantes pertes et qu’elle a dû mettre en place des mesures d’urgence particulièrement coûteuses».

Accusations criminelles

En juin dernier, Normand Dubé a plaidé non-coupable à 23 chefs d’accusation, dont incendie criminel, méfaits et harcèlement.

Les faits qui lui sont reprochés se seraient déroulés entre 2009 et 2014 et le résident des Laurentides aurait fait plusieurs victimes.

Au moins un des chefs d’accusation concerne un méfait que M. Dubé aurait commis à l’aide de l’un de ses avions.

Tandis qu’en juillet dernier sa remise en liberté avait été refusée par le juge François Beaudoin, Normand Dubé a été remis en liberté mardi dernier par le juge James Brunton, avec des conditions sévères, notamment de se rapporter aux policiers tous les jours.

Normand Dubé avait été arrêté début juin dans un restaurant de Sainte-Anne-des-Plaines alors qu’il était attablé avec le comédien Gaston Lepage.

Un couvre-feu lui a également été imposé. Il doit rester dans sa résidence après 21 heures. De plus, il n'a pas le droit de piloter un avion ou un hélicoptère.
 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.