/sports/hockey/canadien
Navigation

Galchenyuk débloque

Montreal Canadiens v New York Rangers
Photo AFP Alex Galchenyuk

Coup d'oeil sur cet article

NEWARK | À ses trois derniers matchs, Alex ­Galchenyuk a recommencé à devenir une menace sur le plan offensif avec une production de quatre points (2 buts, 2 passes). Si l’arrivée de Sven Andrighetto a redonné du piquant à son trio, Michel Therrien a aussi noté un autre changement important.

«Alex joue beaucoup mieux depuis trois ou quatre matchs, a affirmé Therrien. On voit des signes qui ne mentent pas. Il utilise beaucoup plus ses partenaires, il y a plus de soutien. Il a des habiletés pour marquer. Mais, chaque trio a besoin de soutien et ce trio en manquait. Il y avait beaucoup de travail individuel et dans la Ligue nationale, tu ne peux pas avoir de succès avec du travail individuel.»

Au centre de Lars Eller et d’Andrighetto, Galchenyuk joue maintenant avec plus de confiance et d’aplomb.

«Les joueurs ont besoin de confiance pour connaître du succès, a rappelé Therrien. Mais une chose que j’ai remarquée, c’est que quand le travail est là, la confiance suit. Ce n’est pas seulement pour lui, c’est pour tout le monde. Quand l’acharnement au travail et la concentration sont moins là, ça va avec la confiance, qui est moins là.»

En 23 matchs cette saison, l’Américain de 21 ans a maintenant amassé 15 points (4 buts, 11 passes) et il présente un différentiel de +3.

Tinordi à St. John’s

À l’instar de Greg Pateryn au début du mois de novembre, Jarred Tinordi passera du temps avec les IceCaps de St. John’s. Le CH a confirmé son renvoi dans la Ligue américaine pour une période de remise en forme. De cette façon, le géant défenseur n’a pas à passer par l’étape du ballottage.

«C’était la première fois que nous lui demandions, a mentionné l’entraîneur en chef. Nous avons attendu pour le faire pour la simple et bonne raison que les IceCaps ne jouaient pas assez de matchs. Je crois qu’ils ont joué quatre matchs en 15 jours. Là, ils rentrent dans une séquence où il y aura plus de rencontres. Nous avions encerclé cette date pour lui afin de partir à St. John’s. Un peu comme Pateryn, il aura l’opportunité de retrouver son synchronisme. J’ai pris le temps de lui parler ce matin pour m’assurer que tout était correct.»

Tinordi n’a pas joué un seul match depuis le début de la saison avec le CH. Il a regardé les 23 premières rencontres de la passerelle de presse.

♦ Les IceCaps de St. John’s ont également rappelé le gardien Eddie Pasquale et l’attaquant Tim Bozon du Beast de Brampton de la ECHL.