/entertainment/shows
Navigation

La LNI demande l'aide du public

Coup d'oeil sur cet article

 

L’avenir de la Ligue nationale d’improvisation est menacé. Pour arriver à proposer une nouvelle saison de qualité, la LNI demande l’aide du public afin d’amasser un montant de 50 000 $. La campagne lancée sur le site Indiegogo (amour.lni.ca) prendra fin dans moins de 50 jours.

Les ennuis financiers de la LNI ne datent pas d’hier. Étant spécialisée en théâ­tre improvisé, la Ligue a souvent du mal à obtenir le financement public adéquat. La solution? Innover en matière de financement, d’où l’idée de cette nouvelle campagne de sociofinancement.

Dans une nouvelle vidéo mise en ligne il y a quelques jours, on voit notamment Réal Bossé, Laurent Paquin, François-Étienne Paré et Ève Landry jouer des espèces en voie de disparition. Le clip a été réalisé par Pierre-Luc Gosselin, des Satiriques.

Survie à long terme

«Notre but est d’élargir la mission et l’offre de services de la LNI afin d’assurer sa survie à long terme, mentionne le texte de présentation de la campagne. [...] Nous souhaitons que la LNI reste à la fois un incontournable de la créativité québécoise et le fer de lance de la communauté d’improvisation théâtrale.»

Au moment d’écrire ces lignes, la campagne en était à 5700 $ amassés.