/lifestyle/food
Navigation

L’après-ski dans une brasserie artisanale

Group Of Friends Enjoying Drink In Bar At Ski Resort
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les canons à neige s’élancent et que mère Nature nous refroidit ­tranquillement, plusieurs skieurs se préparent à ­exercer leur passe-temps préféré: prendre une bonne bière au retour des pentes. Saviez-vous qu’il y a de plus en plus de bières de qualité servies à proximité des montagnes au Québec? Voici quelques exemples où il fait bon se prélasser les papilles non loin des pistes enneigées.

MASSIF DE CHARLEVOIX

Deux excellentes brasseries ont pignon sur rue à quelques minutes de route de ce populaire sommet charlevoisien. L’aîné de la région, Le Saint-Pub (au 2, rue Racine, à Baie-Saint-Paul) se veut le repaire de la Microbrasserie Charlevoix. On peut s’y ­réchauffer avec de belles ­assiettes remplies de denrées des meilleurs producteurs de la ­région tout en sirotant une des grandes bières de la maison, comme les Dominus Vobiscum, une gamme d’inspiration belge, ou les Vache Folle, une série de bières tirée des traditions ­anglaises et américaines.

En direction de Québec, on peut également s’arrêter à la ­Microbrasserie Des Beaux Prés (au 9430, boul. Sainte-Anne, à Ste-Anne-de-Beaupré), lieu de travail du maître-brasseur Luc Boivin. Son pub accueille chaque hiver des hordes de skieurs en mode relaxation, prêts à déguster sa fantastique Oie Blanche, une bière de blé à l’allemande, sa Croix Noire, un Stout bien chocolaté, ou une Bonne Sainte-Anne, à laquelle on peut certainement prier pour s’assurer une bordée de fraîcheur.

MONT TREMBLANT

Dans le village même de ­Tremblant, la microbrasserie La Diable (117, chemin Kandahar, à Mont-Tremblant) fait office de valeur sûre et a l’avantage d’être située à quelques pas des pentes.

MONTS SUTTON ET BROMONT

Le village de Sutton vient de se doter de non pas une, mais deux brasseries artisanales! Côté ­ardoise, les deux se veulent merveilleusement complémentaires. L’Auberge Sutton Brouërie (au 27, rue Principale Sud, à Sutton) propose des repas inspirés pour accompagner des bières souvent sèches, acidulées et surtout pas piquées des vers. À quelques pas de là, la Microbrasserie À L’Abordage (au 10, rue Principale Sud, à Sutton) quant à elle concocte des bières d’inspiration anglo-saxonne. Tout comme le Brouemont d’ailleurs (107, boul. de Bromont, à Bromont), qui ­ravit les skieurs estriens depuis plus de 10 ans de ces IPA, Bitter et Scotch Ale fort réconfortantes.


♦ David Lévesque Gendron et ­Martin Thibault sont les auteurs des Saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres ­culinaires canadiens de Taste ­Canada et finaliste pour le prix Marcel Couture.

 

Le saviez-vous ?

Même si la température extérieure facilite le refroidissement d’une bière, il est toujours indiqué de servir une bière de qualité à une température non frigorifique. En ­effet, on perçoit très peu les arômes et saveurs d’une bière si on la sert tout droit sortie du frigo... ou du banc de neige.

 

Quelques bonnes bières d’après-ski

 

Double Noire

Group Of Friends Enjoying Drink In Bar At Ski Resort
Photo Fotolia

Microbrasserie La Diable, à Mont-Tremblant

Le nez: Café et ­chocolat

En bouche: ­Onctueuse et à peine amère

Pourquoi c’est bon: Après avoir vécu quelques sueurs froides, ce Stout charnu réussit à réchauffer nos papilles de ses malts et son corps douillets.

 

Dominus ­Vobiscum Blanche

Group Of Friends Enjoying Drink In Bar At Ski Resort
Photo courtoisie

Microbrasserie Charlevoix, à Baie-Saint-Paul

Le nez: Coriandre, blé et écorce d’orange

En bouche: Effervescente et délicate

Pourquoi c’est bon: Blanche comme la neige et rafraîchissante comme un ­flocon sur la langue, cette bière de blé ­délicatement épicée ­réussit à égayer tout moment de la ­journée, peu importe la saison!

 

Lemon Head

Group Of Friends Enjoying Drink In Bar At Ski Resort
Photo Fotolia

Sutton Broüerie et Tête ­d’Allumette, à Sutton et ­Kamouraska

Le nez: Avalanche de citrons confits

En bouche: ­Rafraîchissante et acidulée

Pourquoi c’est bon: Cette balade dans un territoire gustatif ­paisible a tout pour désaltérer le skieur, qu’il soit expert ­dégustateur ou ­débutant assoiffé.