/news/transports
Navigation

Du luxe sur le pont Champlain

Des matériaux de 4 à 5 fois plus chers, mais qui dureront plus longtemps, selon Infrastructure Canada

Coup d'oeil sur cet article

Ottawa est prêt à payer jusqu’à 60 M$ de plus et à importer des matériaux de l’étranger afin que le futur pont Champlain dure plus longtemps, a appris Le Journal.

L’armature du tablier ainsi que plusieurs autres parties du nouveau pont seront construites en acier inoxydable.

Or, ce matériau est «quatre à cinq fois» plus onéreux que l’acier galvanisé qui est généralement employé pour ce type de construction, a confirmé Infrastructure Canada.

Plus cher

Au total, environ 15 000 tonnes d’acier inoxydable seront utilisées pour la construction du futur pont.

Selon la firme spécialisée en acier Corbec, l’acier galvanisé se vend à un coût d’environ 1000 $ la tonne actuellement. Selon nos calculs, le gouvernement déboursera donc jusqu’à 60 M$ de plus pour utiliser de l’acier inoxydable plutôt que du galvanisé.

«On savait que ça coûterait plus cher. Mais si on veut un pont qui a réellement une durée de vie de 125 ans, il faut aller chercher la technologie qui nous permettra d’y arriver», justifie le directeur du projet du Nouveau Pont Champlain pour le Saint-Laurent, Vincent Jarry.

« Et nos emplois ? »

L’acier inoxydable sera acheté à la firme North American Stainless, située au Kentucky. Cette décision provoque la colère de compagnies québécoises de l’industrie de l’acier d’armature qui produisent de l’acier galvanisé et qui regroupent plus de 3000 employés.

«En 2014, on a galvanisé plus d’acier d’armature au Québec qu’il ne s’en est vendu partout en Amérique du Nord. On a une industrie qui fonctionne», plaide Godfroy St-Pierre, le copropriétaire de la firme Corbec.

<b>Godfroy St-Pierre</b><br /><i>Vice-président de Corbec inc</i>
Photo Le Journal de Montréal, Sarah-Maude Lefebvre
Godfroy St-Pierre
Vice-président de Corbec inc

«Le pont Champlain va devenir une vitrine en Amérique du Nord pour un produit qui n’est même pas fabriqué au Québec et qui vient concurrencer nos entreprises d’ici. Notre acier est pourtant comparable à l’inoxydable», poursuit ce dernier.

Durabilité

Ce n’est pas l’avis d’Infrastructure Cana­da, qui rétorque que la durabilité passe bien avant le prix des matériaux et le marché local.

«On ne va pas se priver d’une technologie uniquement parce qu’on ne trouve pas le matériau sur le marché local», dit Vincent Jarry.

Pour les contribuables

Selon plusieurs experts consultés par Le Journal, il s’agit d’une «sage décision», même si elle se fait au détriment de l’industrie québécoise.

«C’est vrai que l’acier inoxydable coûte très cher, mais c’est vrai aussi qu’il dure beaucoup plus longtemps. Il est rare qu’on l’utilise pour un projet de cette envergure», souligne Frank Ajersch, professeur en génie chimique à l’école Polytechnique.

À long terme, les coûts d’entretien seront beaucoup moins élevés, affirme Gabriel Assaf, professeur en génie de la construction à l’École de technologie supérieure.

«L’intérêt du citoyen doit passer avant tout. Si notre industrie n’est pas compétitive, elle doit s’ajuster. Le protectionnisme n’est pas la solution pour renforcer notre industrie.»

Acier galvanisé

C'est quoi ? L’acier est recouvert d’une couche de zinc pour le protéger de la corrosion.

Avantages : 4 à 5 fois moins cher que l’acier inoxydable. Industrie très présente du Québec.

Inconvénient : L’acier est protégé, mais laisse entrer la rouille lorsque la couche de zinc est entièrement attaquée.

Exemple d'utilisation : Fabrication des pylônes à treillis d’Hydro-Québec

Acier inoxydable

C'est quoi ? Alliage d’acier, de carbone et de chrome. Le chrome permet la formation d’une couche protectrice d’oxyde de chrome, ce qui crée une résistance à l’oxydation.

Avantage : Plus résistant à long terme.

Inconvénient : Beaucoup plus cher à l’achat. Produit à l’extérieur du Québec.

Exemple d'utilisation : On en trouve dans plusieurs objets du quotidien (tuyauterie, ustensiles de cuisine, instru­ments de chirurgie).

► Le futur pont Champlain coûtera 4,24 G$ incluant le prix de l’acier inoxydable.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.