/news/consumer
Navigation

IKEA forcé de nier la vente d'une table en forme de croix gammée appelée Hadølf

IKEA forcé de nier la vente d'une table en forme de croix gammée appelée Hadølf
Photo Twitter

Coup d'oeil sur cet article

IKEA a été forcé de nier la vente d’une table en forme de croix gammée lorsqu’une image trafiquée a été publiée en ligne, rapporte le Daily Mail.

La personne qui a initialement publié la photo prétend qu’elle provient d’un magazine IKEA italien et qu’elle illustre une table en forme de croix gammée appelée Hadølf.

La photo est rapidement devenue virale en Allemagne et a provoqué tout un émoi sur le web.

Le géant suédois du mobilier planifie maintenant intenter des poursuites contre la personne responsable lorsqu’il sera remonté à la source de la photo.

«C’est clair qu’une table de ce genre ne fait pas partie de notre programme, soit en Italie ou ailleurs dans le monde», a affirmé un porte-parole d’IKEA à The Berliner Zeitung.

De plus, le faux prix de la table Hadølf de 88 euros est un autre indice d'un évident canular.

Le nombre 88 a longtemps été un code abrégé voulant dire «Heil Hitler», la lettre H étant la huitième de l’alphabet.

Des liens avec le Troisième Reich sont un sujet particulièrement délicat pour IKEA puisque son fondateur Ingvar Kamprad était un membre d’un groupe néonazi lorsqu’il était jeune.

Cependant, lorsque cette information a fait surface au début des années 1990, le milliardaire de 89 ans a affirmé que c’était de la «stupidité de jeunesse».