/lifestyle/food
Navigation

Un gâteau imbibé de plaisir et de souvenirs

Boulanger-Bassin B&B | 4293, rue de Brébeuf, Montréal (Québec) Tél. : 514 525-0854

Un gâteau imbibé de plaisir et de souvenirs
Photo courtoisie Claude Lafrance

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’entrée de son gîte du passant, sur le Plateau-Mont-Royal, d’élégants contenants métalliques s’empilent sagement sur une étagère. Les gourmands du quartier n’ont qu’à entrer et se laisser tenter.

Ces jolies boîtes contiennent les réputés gâteaux aux fruits de Ken Ilasz, un Torontois né d’une mère autrichienne et d’un père ukrainien, venu s’installer à Montréal au début des années 1980.

Un gâteau imbibé de plaisir et de souvenirs
Photo courtoisie Claude Lafrance

À l’approche du temps des Fêtes, ses créations culinaires s’envolent rapidement. C’est que chacun de ses gâteaux est une œuvre d’art en soi, préparée avec amour et minutie par un véritable artiste, un aubergiste pâtissier de cœur que les hasards de la vie ont transformé en entrepreneur.

«Ce sont les meilleurs gâteaux aux fruits du monde», assure une cliente venue faire un brin de causette avec Ken avant de repartir, l’air contente, avec son précieux gâteau sous le bras. Ce qui n’était au départ qu’un passe-temps est devenu pour Ken un gagne-pain ­saisonnier. Depuis quelques années, il en vend partout au pays et à l’étranger.

Un gâteau imbibé de plaisir et de souvenirs
Photo courtoisie Claude Lafrance

«Le gâteau aux fruits fait partie de nos traditions culinaires familiales depuis toujours», raconte le sympathique aubergiste aux allures de Mozart. Il a acquis une passion pour la pâtisserie en accompagnant sa mère au bazar annuel de leur paroisse. Il l’aidait à transporter ses gâteaux aux fruits et ses pains d’épices dans un ­cabaret bleu qu’il conserve encore précieusement chez lui. Ces souvenirs sont restés gravés en lui.

Souvenirs d’enfance

Peu de temps après l’ouverture de son gîte, en 2000, il a commencé à préparer ses propres gâteaux dans sa petite cuisine. Il souhaitait recréer l’ambiance et les odeurs de son enfance. Ses deux enfants ont été les premiers à en profiter, de même que ses clients et amis, à qui il en offrait gratuitement. Puis un jour, il est tombé sous le charme d’une jolie Japonaise venue séjourner chez lui. En discutant avec elle, l’idée de vendre ses ­gâteaux au Japon a tranquillement fait son chemin.

«Je me cherchais une excuse pour la revoir», dit-il en souriant. Il s’est inscrit sans tarder à une société paragouvernementale qui encourage la création de liens économiques entre le Québec et l’étranger, puis il est parvenu à faire partie d’une mission économique à Tokyo. Il a commencé à vendre ses premiers ­gâteaux à Osaka.

Recette de grand-mère

Sa recette de base s’inspire de celle de sa grand-mère, une recette mise au point à Vienne il y a 150 ans. Il l’a adaptée pour sa clientèle québécoise et asiatique en y ajoutant du sirop d’érable et il s’est fait un devoir de n’utiliser que les meilleurs ingrédients biologiques offerts sur le marché local ou ailleurs. Avec le temps, il a expérimenté plusieurs variations du gâteau original, qui est désormais offert en 11 saveurs.

Un gâteau imbibé de plaisir et de souvenirs
Photo courtoisie Claude Lafrance

«C’est un travail long et fastidieux», fait valoir Ken. Ses gâteaux (il en fabrique environ 2300 par année) ­atteignent leur maturité après avoir macéré dans le kirsch, le rhum et l’eau-de-vie de vin pendant plusieurs mois, voire des années. Si le prix demandé peut sembler élevé, dites-vous que le résultat, fruit du travail d’un seul homme, dépasse de loin toutes ces imitations industrielles vendues en épicerie.

«Mon but n’est pas de devenir une grosse entreprise, dit-il. Je travaille par pur plaisir, mais aussi pour pouvoir offrir le goût d’autrefois à des gens qui n’ont plus le temps ni l’énergie de perpétuer la tradition de leur mère.»

Produits vedettes

Un gâteau imbibé de plaisir et de souvenirs
Photo courtoisie Claude Lafrance

Ahidnâme

Nouvelle création de cette année. Contient des noix de pistaches, du sirop d’érable, des canneberges, du rhum, de l’eau-de-vie de vin et du kirsch.

Le classique

La recette originale à base de sirop d’érable pur. Ces gâteaux ont été cuits lors de la saison 2011-2012 avec du ­saindoux, du piment de la Jamaïque, de la cannelle et de la noix de muscade.

Épiphanie

Contient des canneberges du Québec, des cerises de la Saskatchewan et de l’infusion d’hibiscus. Le tout est imprégné de kirsch pour un résultat délicieusement acidulé. Année de cuisson: 2014.

► Les gâteaux de Ken sont vendus au B&B Boulanger-Bassin, 4293, rue Brébeuf, Montréal, ou on peut les commander en ligne sur le site www.kensfruitcake.com