/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Jessica Harnois

Les coups de cœur de Jessica Harnois
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Qui de mieux que la sommelière Jessica Harnois pour nous donner envie de fêter? Auteure du livre Un sommelier à votre table, cette grande épicurienne partage avec nous sa passion pour la gastronomie montréalaise. Selon l’experte, la métropole n’a rien à envier aux autres villes et possède la crème de la crème en restauration. Voici donc les endroits de prédilection de la fine connaisseuse à Montréal.

Le restaurant favori?

L’Express
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin
L’Express

Je dirais que c’est un classique et donc l’Express. Ma mère possédait un commerce juste en face. Depuis toute petite, je fréquente l’endroit. J’ai vraiment tout goûté: les brunchs, les lunchs, les «très tard le soir», et j’aime l’Express parce que c’est classique. Je suis une fille classique, même avec mon côté extravagant. Je trouve aussi que les prix sont excellents pour les vins. Il y a une certaine signature artistique et une standardisation qui perdurent.

L’endroit où ­prendre un verre?

Le Pullman
Photo d'archives
Le Pullman

 

Le Rouge Gorge
Photo d'archives
Le Rouge Gorge

Je ne peux m’empêcher de nommer le Pullman. J’aime les choix de Véronique Dalle. J’aime le look and feel de ­l’endroit. Il y a des petits recoins où l’on peut se cacher. J’aime aussi le Rouge Gorge, qui est la nouveauté qui se trouve sur le Plateau. C’est Alain Rochard, l’ancien propriétaire du Continental. Les prix sont bons et le service est impeccable! Les gens sont hyper sympathiques et, pour moi, le service est vraiment important.

L’activité préférée?

Oh, mon Dieu, faire l’amour des heures avec des bulles! Non, plus sérieusement, j’adore voyager! C’est ce que j’aime le plus, ne serait-ce qu’au Québec, dans les vignobles d’ici. Je suis toujours prête, j’ai toujours un sac dans mon auto! Quand je dis voyager, cela peut être dans notre propre ville. Je suis curieuse de nature et je suis toujours avide de découvrir des nouveautés.

Une adresse secrète à ­découvrir?

Gallery Gora
Photo d'archives
Gallery Gora

Une fois, j’ai organisé un événement à la Gallery Gora. C’est un endroit qu’on peut louer et c’est underground. J’ai trouvé ça cool parce que c’est central, situé coin du Parc et Sherbrooke, j’aime l’art et on peut installer un DJ dans une galerie d’art.

L’endroit où se ressourcer?

Le spa Bota-Bota
Photo d'archives
Le spa Bota-Bota

J’adore le spa Bota-Bota, dans le Vieux-Montréal. Je me mettrais toute nue et je regarderais la ville!

L’événement culturel le plus couru?

Sans aucun doute Joyeux Novembre. C’est mon mois préféré. Il y a un éventail de neuf événements dans le monde du vin. Vous avez Montréal Passion Vin, MTL à Table, La Grande Dégustation, La Classe des maîtres de l’ITHQ, la Tablée des chefs et plus encore. Je trouve ça important, parce que le vin rassemble et on donne en retour. D’ailleurs, je suis ambassadrice d’Éduc’alcool et je vous rappelle qu’il est important de bien boire.

Si j’étais maire de Montréal, je...

J’enlèverais tous les cônes orange. Je n’en peux plus! Je débloquerais un budget fixe et je rénoverais quartier par quartier. Un bout à la fois, sans monopoliser la ville. C’est ­important que les chauffeurs ne soient pas «impactés». Un espace, une rénovation et, comme ça, on n’arrête pas la circulation ­partout!

Qu’est-ce que Montréal ­possède que les autres villes n’ont pas?

Ici, c’est unique comme énergie. Il n’y a rien comme Montréal du côté qualité-prix. Au ­Japon, ça coûte les yeux de la tête, à Londres c’est dispendieux, à New York c’est cher. À Montréal, on est très chanceux de ce côté-là, sans compter qu’il y a une ouverture d’esprit qui me fascine.

L’incontournable touristique de Montréal?

C’est la scène gastronomique. On se ­démarque à l’échelle internationale. Je vais souvent à New York et je trouve qu’on les dépasse haut la main au niveau de la restauration. Il y a tellement d’endroits fantastiques. On a des chefs et des sommeliers qui sont reconnus partout à travers le monde.

Le plus beau souvenir de la métropole?

Toute petite, ma mère organisait des défilés de mode Chez Marleau, un restaurant. On y tournait aussi l’émission Vin et fromage avec Gaston L’Heureux. J’avais 7 ans et je regardais les gens défiler et les artistes déguster du vin. Ça m’a donné la piqûre.