/sacchips/unbelievable
Navigation

Les Romains auraient découvert l’Amérique selon une nouvelle théorie

Les Romains auraient découvert l’Amérique selon une nouvelle théorie
Courtoisie investigatinghistory.org

Coup d'oeil sur cet article

Une épée découverte en Nouvelle-Écosse serait la preuve que des marins romains ont foulé le sol américain des siècles avant Colomb.

Une épée découverte en Nouvelle-Écosse serait la preuve que des marins romains ont foulé le sol américain des siècles avant Colomb.

On accorde généralement la découverte de l’Amérique au navigateur génois, qui a posé le pied sur l’île de San Salvador aux Bahamas en 1492, même s’il est prouvé que des pêcheurs vikings ont visité Terre-Neuve bien avant cela.

Toutefois, selon une théorie controversée émise par une équipe de recherche menée par l’Américain Jovan Hutton Pulitzer (qui se définit lui-même comme un «chercheur de trésors»), des voyageurs romains auraient atteint les côtes néo-écossaises «dès le 1er siècle ou même avant».

Éléments de preuve
Pour prouver leurs dires, les membres de ce groupe disent avoir en leur possession des pièces de monnaie, un morceau de bouclier, et une épée. Celle-ci constituerait la pièce maîtresse pour étayer leur thèse.

Les Romains auraient découvert l’Amérique selon une nouvelle théorie
Courtoisie investigatinghistory.org

Tous ces objets auraient été retrouvés sur l’île Oak, sur le rivage atlantique de la Nouvelle-Écosse, à environ une heure de route d’Halifax.

En plus de ces articles, l’équipe de Pulitzer y aurait également retrouvé des spécimens d’une plante invasive typiquement utilisée par les Romains, ainsi que des pétroglyphes mi’kmaq qui pourraient représenter des légionnaires.

Les Romains auraient découvert l’Amérique selon une nouvelle théorie
Courtoisie Nova Scotia Museum, Halifax

Des pierres sculptées trouvées sur l’île Oak seraient gravées d’inscriptions dans «un langage ancien du Levant» (la région que l’on désigne aujourd’hui sous le nom de Proche-Orient).

Chasseurs de trésor
L’île Oak est au cœur d’une série télé diffusée à History Channel.  Intitulée The Curse of Oak Island, elle relate les faits et gestes d’une équipe de recherche qui tente de découvrir les secrets cachés sur l’île.

Depuis 1795, celle-ci est constamment prise d’assaut par des chercheurs qui espèrent trouver un trésor qui pourrait être, selon les plus enthousiastes: de l’or volé par des pirates, un trésor espagnol, un trésor des Templiers, une voûte rosicrucienne, le trésor du temple du roi Salomon, une tombe de l’Égypte ancienne, ou les manuscrits disparus de Shakespeare.

Un rapport attendu
Jovan Hutton Pulitzer, qu’on a pu voir dans cette émission, a écrit, avec la collaboration de l’Ancient Artifact Preservation Society, un article expliquant en long et en large ses découvertes, mais pour l’instant, seul Johnston Press, une entreprise médiatique anglaise, en a eu copie.

Les Romains auraient découvert l’Amérique selon une nouvelle théorie
Courtoisie investigatinghistory.org

Selon Pulitzer, l’épée qu’il a trouvée est «confirmée à cent pour cent». Pour affirmer cela, il se base sur les propriétés métalliques de l’artéfact qui concorderaient avec celles d’autres objets romains authentifiés.

«On y retrouve les mêmes traces d’arsenic et de plomb», dit-il.

Son rapport sera publié en début d’année prochaine.

Scepticisme
La plupart des historiens s’entendent toutefois pour dire que de telles découvertes sont causées par des collectionneurs contemporains qui «déposent» ces artéfacts en ces lieux, et qu’elles sont, en conséquence, insignifiantes.

L’histoire nous dira donc si la théorie de Jovan Hutton Pulitzer s’avère fondée ou non...