/sports/fighting
Navigation

St-Juste-Lafrenière: plus qu’une ceinture à l’enjeu

On aura droit à un combat local intrigant en sous-carte du gala du 30 janvier

Renan St-Juste et Francis Lafrenière se préparent activement en vue de leur affrontement du 30 janvier.
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin Renan St-Juste et Francis Lafrenière se préparent activement en vue de leur affrontement du 30 janvier.

Coup d'oeil sur cet article

Quand il était un promoteur actif, Régis Lévesque vendait ses billets avec des combats locaux. InterBox et Main Events ont décidé d’emprunter une partie de sa recette pour leur sous-carte du 30 janvier.

C’est ce à quoi on aura droit avec le combat entre le vétéran Renan St-Juste (26-4-1, 18 K.-O.) et Francis Lafrenière (10-5-2, 6 K.-O.) pour la ceinture IBF international des poids moyens. Comme c’est le cas dans ce type d’affrontement, c’est également la fierté de chaque ­pugiliste qui sera à l’enjeu.

Pour St-Juste, c’est une opportunité de prouver qu’il est encore un pugiliste dangereux. Dans le cas de Lafrenière, c’est un duel où il a la chance de se faire un nom dans un gala majeur et il ne veut pas la rater.

Le champion canadien des poids moyens est convaincu qu’il peut venir à bout de son opposant expérimenté.

«Je suis un boxeur agressif et mon style cadre très bien avec le sien, a indiqué Lafrenière. Je sais qu’il a une bonne main gauche, mais je serai prêt à 100 % pour la contrer.»

Lafrenière au lieu de Stevens

Dans ses duels, Lafrenière n’hésite jamais à boxer à courte distance tout n’ayant pas peur d’être impliqué dans des échanges nourris.

«Je vais être tellement près de lui qu’il va penser que je suis rendu dans ses shorts, a souligné Lafrenière, qui est au cœur d’une séquence de sept victoires. On veut donner un bon spectacle aux amateurs.»

Avant de se voir offrir ce combat attendu des amateurs, St-Juste a reçu une proposition pour se mesurer à l’Américain Curtis Stevens. Toutefois, il l’a déclinée pour ­pouvoir se frotter à Lafrenière.

«Ça ne m’intéressait pas. Pourtant, j’aurais empoché une meilleure bourse, a indiqué le gaucher en toute franchise. Quand on m’a proposé Francis, j’ai accepté tout de suite parce que c’est lui que j’avais en tête depuis le début. Je suis motivé et c’est ce dont j’ai besoin pour faire un combat au stade de ma carrière.

«Ce n’était pas le montant qui était important. Pour ce qui est de la ceinture IBF International qui est à ­l’enjeu, c’est la cerise sur le sundae.»

Quarantenaire

Même s’il est maintenant âgé de 43 ans, St-Juste estime qu’il a les outils pour mettre des bâtons dans les roues à son adversaire.

«Je sais ce qu’il apportera dans notre duel et je ne crois pas qu’il sera préparé pour ce que je vais lui envoyer, a analysé la fierté de ­Repentigny. Il y a plein de gauchers, mais Francis n’en a jamais affronté un comme moi.

«Je ne crois pas que ce sera la force de frappe qui fera la ­différence en fin de compte.»


♦ Le protégé de Jean Pascal, Joel Diaz jr (20-0, 16 K.-O.), fera aussi partie de la sous-carte avec un duel contre le Mexicain Abraham Gomez (13-20-3, 5 K.-O.). Il est maintenant dirigé par l’entraîneur Chris Byrd.


♦ Le poulain d’Eye of the Tiger ­Management, Steven Butler (13-0-1, 11 K.-O.), n’affrontera pas un pied de céleri alors qu’il croisera le fer avec Antonio Hoffman (13-0, 9 K.-O.)

 

Dans le calepin...

Opéré à un coude après son combat de novembre, Yves Ulysse jr ne sera pas en mesure de se battre le 30 janvier. Dommage parce que HBO l’avait approché pour être de la demi-finale du gala. Il aura son tour bien assez rapidement. 

Rencontré lors de la conférence de presse, Howard Grant a indiqué que Lucian Bute était de retour au gymnase. Le boxeur pourrait remonter sur le ring au printemps. 

Souvent critiqué pour le choix de ses adversaires, le champion Adonis Stevenson a trouvé une nouvelle façon de recevoir les foudres des amateurs la semaine dernière. Il a publié une photo sur laquelle il était indiqué: «À ceux qui ne m’aiment pas, en 2016, je ne ferai rien pour que ça change!»

Tout indique que David Lemieux effectuera son ­retour au mois de mars. Les négociations avec son adversaire, dont le nom n’est toujours pas connu, vont très bien. Camille Estephan aimerait bien confirmer le tout avant la fin de janvier.

Après avoir été suspendu par son promoteur le 24 décembre, Dierry Jean est rentré à la Maison Jean Lapointe au cours des derniers jours pour combattre à ­nouveau ses vieux démons.

Bermane Stiverne est ­retourné à son domicile en Floride. On ne sait pas quand l’ancien champion du monde WBC des lourds renouera avec l’action.