/investigations/techno
Navigation

Dossier santé Québec: 450 M$ de plus qu’annoncé

Des frais astronomiques de maintenance s’ajoutent à la facture du Dossier santé Québec

Bordel Informatique Santé
Photo d'archives Jamais rendus publics, les frais de maintenance du Dossier santé Québec atteignent 60 millions de dollars seulement cette année.

Coup d'oeil sur cet article

Le fameux projet informatique Dossier santé Québec (DSQ) coûtera au moins 450 M$ de plus qu’annoncé, a découvert notre Bureau d’enquête.

Et le compteur continue de tourner.

Ces coûts additionnels équivalent au salaire de 500 infirmiers ou infirmières à temps plein pendant 15 ans.

Lancé partiellement cette année, le DSQ permet aux professionnels de la santé d’accéder, en ligne, aux dossiers médicaux des patients d’un bout à l’autre de la province.

Il faut distinguer le projet DSQ et le projet d’informatisation de la santé. Le DSQ est un sous-projet de l’autre. L’explosion de coûts qui a souvent fait les manchettes concerne justement le projet d’informatisation de la santé, qui était promis pour 2011 à 543 M$ et ne sera pas achevé avant 2021 pour 1,8 G$.

Par contre, en ce qui concerne le DSQ, le ministère s’est toujours targué de respecter le coût de 563 M$. Mais c’est faux. Il coûtera plutôt près du double, soit 1,01 milliard de dollars.

D’abord, une demande d’accès à l’information révèle que depuis 2009, 225 M$ ont été payés pour des frais de «récurrence» ou de maintenance. Puisqu’il s’agit de travaux pour le DSQ, nous avons demandé au ministère si ces coûts étaient inclus dans le 563 M$ annoncé pour le projet. La réponse, c’est non.

Pas compris dans le budget

«Le budget de 563 M$ inclut les dépenses afférentes au développement et au déploiement du système DSQ» et donc pas la maintenance, nous a répondu le service des communications.

Nuance ou pas, les contribuables devront payer ces frais de maintenance qui sont passés de 8 à 60 M$ par année depuis 2009 et qui risquent encore d’augmenter.

Le ministère a aussi prévu des «investissements connexes» de 225 M$ pour le DSQ. Ils permettent «l’adaptation des systèmes informatiques» et n’ont étonnamment jamais été compris dans le budget de 563 M$.

Il faut remonter dans les procès-verbaux d’une commission parlementaire de 2011 pour le constater.

Et à ce prix, soulignons que le DSQ n’est pas encore disponible sur les tablettes et téléphones intelligents.

Il devrait fournir les renseignements pour trois domaines: médicaments, résultats de laboratoire et résultats d’imagerie médicale. Mais seulement le domaine «médicaments» est complètement intégré. Le DSQ n’est pas complet et le ministre l’a lui-même qualifié de pas «idéal», mais de «fonctionnel».

«C’est une technologie conçue il y a plus d’une décennie et ce n’est pas encore terminé. Comment voulez-vous que ce soit un succès? Ça devait baisser les coûts, mais on constate que ça les augmente», remarque un informaticien qui a travaillé dans le projet.

Plusieurs médecins consultés disent ne pas encore pouvoir s’y fier puisqu’il est incomplet.


Chaque contribuable québécois déboursera en moyenne 473 $ pour l’informatisation du réseau de la santé.

L’informatique en santé coûte 979 M$ par année au Québec.


Très cher du clic

Avec seulement 25 000 consultations par jour, le Dossier santé Québec (DSQ) coûte en moyenne 380 000 $ par jour aux contribuables.

Québec voulait évidemment réaliser des économies d’échelle en remplaçant la consultation sur support papier par la consultation en ligne avec le DSQ.

Travailler en ligne et non dans la paperasse devrait réduire astronomiquement les coûts. On pourrait donc s’attendre à ce que chaque consultation au DSQ revienne à un coût minime.

Or, c’est loin d’être le cas.

Chaque mois, le DSQ est consulté à 700 000 reprises. Ce chiffre est néanmoins en croissance, souligne le ministère.

Cette année, les coûts de maintenance du DSQ sont de 5 M$ par mois. En ajoutant les coûts de réalisation du DSQ et en les amortissant sur dix ans, la facture atteint donc 11,5 M$ mensuellement.

Ainsi, chaque consultation au DSQ par un professionnel de la santé coûte en moyenne 16,40 $ aux contribuables.