/investigations/transports
Navigation

Environ 20 $ de moins pour un plein à Calgary

Les Albertains paient le litre d’essence 38¢ moins cher qu’ici

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la valeur du baril de pétrole continue de chuter, l’écart du prix à la pompe ne cesse de se creuser entre Montréal et Calgary, où on ne payait plus que 69,9 cents le litre d’essence hier.

À ce prix – le plus bas enregistré au pays depuis 13 ans –, les automobilistes de Calgary payaient près de 38 cents de moins que les 107,8 cents le litre affichés par les stations-service du centre-ville de Montréal.

Autrement dit, si un Montréalais avait fait un arrêt à la station-service hier à Calgary, il lui en aurait coûté 19 $ de moins pour un simple plein de 50 litres.

Historiquement, Calgary a toujours affiché des prix plus bas. Mais, depuis 2003, l’écart entre les prix affichés dans les deux villes n’a cessé de se creuser au détriment des automobilistes montréalais.

«Bien sûr, le coût du prix du brut est moins élevé à Calgary de 15 cents le litre, mais les marges de raffinage sont aussi plus élevées à Calgary de 18 cents. La différence depuis 2003, ce sont les taxes et le marché du carbone au Québec», a déclaré à notre Bureau d’enquête Sonia Marcotte, PDG de l’Association québécoise des indépendants du pétrole (AQUIP).

Une pluie de hausses de taxes dans la région de Montréal
  2003 2016  
MARCHÉ DU CARBONE 0 4,4 CENTS/L +4,4 CENTS
TAXES SUR LES CARBURANTS  15,2 CENTS/L 19,2 CENTS/L + 4 CENTS
SUPPLÉMENT AMT 1,5 CENT/L 3 CENTS/L +1,5 CENT
TPS 3,5 CENTS/L 4,7 CENTS/L +1,2 CENTS
TVQ 4,8 CENTS/L 9,4 CENTS/L +4,6 CENTS
TOTAL     +15,7 CENTS

L’écart a doublé

Il y a 13 ans, lorsque les prix étaient au plus bas, soit 52,4 cents à Calgary et 72,6 cents à Montréal, la différence entre les deux centres urbains était de 20,2 cents le litre. Depuis, elle a pratiquement doublé.

L’écart se creuse
  DÉC 2003
JAN 2016
CALGARY 52,4 CENTS/L 69,9 CENTS/L
MONTRÉAL 72,6 CENTS/L
107,8 CENTS/L
DIFFÉRENCE 20,2 CENTS /L  37,9 CENTS/L 

Essentiellement, si l’écart s’est creusé entre les deux villes, cela est d’abord attribuable aux taxes qui se sont multipliées au Québec, comme la mise en place du marché du carbone qui ajoute 4,4 cents au litre d’essence ordinaire.

Ainsi, depuis 2003, le prix à la pompe au Québec a augmenté de près de 16 cents à cause des taxes et du marché du carbone, tandis que la hausse n’était que de 4,7 cents en Alberta à cause de la taxe sur les carburants (4 cents) et de la TPS (0,7 cent).