/misc
Navigation

Cet homme est mort à 107 ans après avoir bu trois litres de vin par jour toute sa vie

Vigneron de Galice, en Espagne, Antonio Docampo Garcia n'aurait «jamais» bu d'eau.

Antonio Docampo Garcià a vécu avec une santé «solide» jusqu'à sa mort à 107 ans, après avoir bu trois litres de vin par jour.
Antonio Docampo Garcià a vécu avec une santé «solide» jusqu'à sa mort à 107 ans, après avoir bu trois litres de vin par jour.

Coup d'oeil sur cet article

Antonio Docampo Garcia n'est pas un exemple pour les petits bonshommes allumettes d'Éduc'alcool. Non seulement ce vigneron espagnol, décédé il y a deux semaines à l'âge de 107 ans, buvait tous les jours, mais il ne se contentait pas de trois verres, il en buvait trois litres quotidiennement, racontent ses proches.

Le vin serait-il le secret de sa longévité ? C'est ce qu'il croyait lui, en tout cas, et c'est ce que croit sa famille. Le vieil homme refusait de boire de l'eau ou de prendre des médicaments. Dans les dernières années de sa vie, alors qu'il combattait une pneumonie, son fils a dû lui administrer des médicaments en cachette, en les écrasant dans sa nourriture.

Antonio Docampo Garcia ne buvait pas n'importe quel vin, explique son fils Manuel Lopez Docampo, dans cet article du journal La Voz de Galicia. «Il buvait seulement le vin qu'il produisait ici à Ribadavia. C'est un vin naturel, sans agents de conservation, sans sulfites ni aucun autre additif chimique.» 

Vignoble Docampo
Antonio Docampo Garcià a vécu avec une santé «solide» jusqu'à sa mort à 107 ans, après avoir bu trois litres de vin par jour.

«Quand nous étions à la maison, nous pouvions, lui et moi, boire jusqu'à 200 litres de vin par mois, et pas d'eau», ajoute Manuel, précisant que son père avait aussi comme habitude de boire un peu d'eau-de-vie, le matin. Antonio Docampo Garcia aurait vécu son siècle de vie avec une santé «solide», assurent ses proches.

Le vignoble familial Docampo est situé dans la pointe nord-ouest de l'Espagne, en Galice, entre la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle et le Portugal. Le vignoble, qui a été entretenu par Antonio pendant des décennies, existe toujours. Vous pouvez consulter leur site web ici.

Vignoble Docampo 1951
Antonio Docampo Garcià a vécu avec une santé «solide» jusqu'à sa mort à 107 ans, après avoir bu trois litres de vin par jour.
Bodegas Docampo

Via le blogue «Des idées liquides et solides» de Vincent Pousson.