/news/currentevents
Navigation

L’heure de vérité pour Frank Zampino

Début du procès de l’ex-président du Comité exécutif de Montréal

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie Frank Zampino, 56 ans
  • Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.

  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’ouverture du procès sur le gigantesque scandale du Faubourg Contrecœur, le public découvrira enfin à partir d’aujourd’hui s’il y a bien eu des liens frauduleux entre des élus de la Ville et des promoteurs immobiliers.
 
Ce n’est nul autre que Frank Zampino, l’ex-bras droit de l’ancien maire Gérald Tremblay, qui sera au banc des accusés avec sept autres individus. Selon les autorités, il aurait été au cœur d’un stratagème ayant permis la vente d’un terrain valant 31 millions $ pour la modique somme de 4,4 millions $.
 
«Ça va être très intéressant; on en avait parlé pendant la commission Charbonneau, mais c’était seulement en surface», explique Danielle Pilette, spécialiste en gestion municipale et professeure à l’UQAM.
 
Le scandale de corruption Contrecœur, l’un de ceux qui sont survenus alors que l’ex-maire Gérald Tremblay était au pouvoir, remonte à 2007. Les accusations ont été déposées en 2012 et il a fallu attendre presque quatre ans avant l'ouverture du procès.
 
Outre Frank Zampino figurent parmi les accusés Paolo Catania, ex-grand patron de la firme Construction F. Catania, et Bernard Trépanier, ex-argentier d’Union Montréal, surnommé «monsieur 3 %».
 
Ils font face à une kyrielle d’accusations de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance.
 
De 31 à 4,4 millions $
 
La frappe de l’escouade Marteau, à l’époque, visait le grand projet immobilier du Faubourg Contrecœur. À l’époque, la Ville avait vendu à l’entreprise de Paolo Catania un terrain de 38 hectares pour 4,4 millions $. Or, au rôle foncier, le terrain valait 31 millions $.
 
Selon les enquêteurs, Catania aurait été avantagé pour décrocher le gigantesque contrat de construction de 300 millions $ sur ce vaste terrain.
 
«On va apprendre sur quels critères la Ville choisit l’acheteur (d’un terrain), sur les mécanismes de surveillance, croit Mme Pilette. Il ne faut pas oublier que les terrains, en appartenant à la Ville, appartiennent aussi aux contribuables.»
 
Des détails sur le mode de fonctionnement des organismes paramunicipaux pourraient également être dévoilés, étant donné que le scandale du Faubourg a également impliqué la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM). Un des accusés, Martial Fillion, décédé depuis, était d’ailleurs l’ancien président de l’organisme.
 
Sous la loupe
 
Depuis son arrestation, Zampino a fait couler beaucoup d’encre. À la commission Charbonneau, le témoin Elio Pagliarulo a affirmé que Paolo Catania avait rénové gratuitement la cuisine de Frank Zampino en guise de pot-de-vin.
 
Selon ce témoin, la valeur de la rénovation s’élevait à 250 000 $. «Je sais que c’est dur à croire, mais ce sont les chiffres qui m’ont été donnés», avait révélé le témoin.
 
Zampino, qui a déjà été la cible d’une perquisition par l’UPAC, avait tout nié.
 
Trépanier, de son côté, était considéré par les policiers comme «l’homme de main» de Zampino, peut-on lire dans un document de cour.
 
Le procès, prévu pour 12 semaines, se déroulera devant le juge Yvan Poulin. La défense a tenté de le faire récuser récemment, mais en vain, si bien que le procès devra commencer comme prévu.

Sept coaccusés

Martin D’Aoust

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie

40 ans

  • Ancien vice-président infrastructures chez Catania
  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance

André Fortin

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie

50 ans

  • Ex-directeur général de la compagnie Construction F. Catania
  • Accusé de fraude et de complot pour fraude

Paolo Catania

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie

52 ans

  • Ex-grand patron de Construction F. Catania, une grande entreprise de construction.
  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance
Bernard Trépanier
 
<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie
 
77 ans
  • Surnommé «monsieur 3 %» en raison de la ristourne qu’il aurait demandée à des entrepreneurs pour l’obtention de contrats municipaux. Il est l’ancien argentier d’Union Montréal
  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance

Daniel Gauthier

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie

57 ans

  • Selon la police, il a servi d’intermédiaire entre la SHDM et Paolo Catania dans le dossier de l’obtention du contrat du Faubourg Contrecœur.
  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance

Pasquale Fedele

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie

51 ans

  • Ingénieur, ancien vice-président chez Catania
  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance

Pascal Patrice

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie

46 ans

  • Ancien directeur associé, environnement, chez Catania
  • Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance

Martial Fillion

<strong>Frank Zampino, 56 ans</strong><ul>
<li>Ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien bras droit de l’ex-maire Gérald Tremblay, de 2002 à 2008.</li><br>
<li>Accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance</li>
</ul>
Photo courtoisie
 
Décédé
  • Ancien président de la SHDM. Il est décédé depuis.
  • Était accusé de fraude, de complot pour fraude et d’abus de confiance