/lifestyle/hangout
Navigation

Le 22e Bal en blanc mariera musique électronique, art urbain et mode

Le 22e Bal en blanc mariera musique électronique, art urbain et mode

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La firme montréalaise Produkt, qui a concocté plusieurs événements à Ibiza, Miami, Las Vegas et au New City Gas de Griffintown, prend les commandes du Bal en blanc en vue de sa 22e édition, qui se tiendra le 27 mars prochain au Palais des congrès.

Pour l’occasion, le Bal en blanc subira une petite révolution pour devenir un carrefour de la musique électronique carburant à l’art urbain et à la mode, avec une thématique «hippie chic».

L’esprit du Bal en blanc n’est toutefois pas appelé à changer et ce rendez-vous demeurera une fête dansante regroupant toutes les communautés.

«On travaillait sur le festival depuis quelques années et on a décidé de prendre la relève pour donner une nouvelle direction, artistiquement parlant. On veut suivre la tendance des événements “lifestyle”, qui marient mode, art urbain et musique comme, par exemple, le festival Burning Man dans le désert au Nevada», a dit Alex Kordzian, le président de Produkt, une boîte qui organise jusqu’à 200 spectacles et événements par année avec ses différents partenaires à travers le monde. L’entreprise est aussi copropriétaire du New City Gas dans le quartier en vogue Griffintown, à Montréal.

«Pour l’habillement, le “hippie chic”, on parle d’un mélange de look hippie bohème avec un côté sophistiqué», a-t-il précisé pour aider les participants à se préparer.

Une quinzaine de DJ présents, dont Afrojack

Une quinzaine de vedettes des platines feront danser les 15 000 participants attendus, dont Deorro, DJ Sneak, Gareth Emery, Mark Knight, Shaun Frank, Lee Foss, Emma Hewitt, Sultan Sheppard, Technasia, Art Department, Mark Sixma et Afrojack, un producteur et DJ néerlandais qui est considéré comme l’un des 10 plus importants DJ de la planète, selon «DJ Mag».

Quatre artistes urbains de la scène montréalaise – Jason Wasserman, Whatisadam, Xray et Stikki Peaches – proposeront pour leur part des graffitis, des peintures et des dessins. Trois des œuvres devraient être réalisées sur place, en direct. Les artistes s’inspireront notamment des événements «house», qui ont souvent été organisés dans des bâtiments industriels, que l’on nomme dans le jargon des «Warehouse Party».

Soulignons que jusqu’à 25 % de la clientèle du Bal en blanc provient de l’extérieur du Québec, soit d'autres provinces canadiennes et des États-Unis.