/entertainment
Navigation

Marina Orsini et Patrick Lagacé à la barre de l’émission «Deuxième chance»

Marina Orsini
photo courtoisie Marina Orsini

Coup d'oeil sur cet article

 

Patrick Lagacé
Marina Orsini
photo d'archives

MONTRÉAL – Patrick Lagacé débarque à Radio-Canada où il partagera l’animation de la série documentaire «Deuxième chance» avec Marina Orsini, une émission qui sera diffusée en heure de grande écoute durant la saison 2016-2017.

Cette proposition de l’équipe de production derrière la série «Qui êtes-vous?» de Zone3 souhaite permettre à des gens du public de partager des histoires «bouleversantes, mais inachevées», en retrouvant des personnes à qui ils voudraient dire merci ou à qui ils voudraient demander pardon.

«Deuxième chance», qui est l’adaptation de la série britannique «The Gift», relayée par la BBC, ne fera pas dans le sensationnalisme. Ce sont plutôt les histoires et la quête des différents protagonistes que vont suivre les téléspectateurs, a-t-on promis jeudi, au moment de dévoiler le concept lors d’une conférence téléphonique.

L’équipe de Zone3 lance un appel de candidats en ligne (ICI.Radio-Canada.ca/deuxiemechance) pour concocter sa première saison, qui comprendra une dizaine d’émissions racontant chacune deux histoires.

Pour inspirer les participants éventuels, le producteur Guillaume L’Espérance a parlé du tremblement de terre de janvier 2010 à Haïti, de la tragédie de Saint-Jean-Vianney de 1971 ou de l’effondrement des tours du World Trade Center à New York en 2001. Des Québécois impliqués dans ces tragédies pourraient avoir à remercier ou à s’excuser auprès d’autres personnes.

Les histoires se dérouleront ainsi au Québec, ailleurs au Canada et même à l’étranger, un peu comme «Qui êtes-vous?», cette autre émission de Zone 3, dans laquelle des artistes remontent leur arbre généalogique en allant à la rencontre de leurs ancêtres.

«Dire merci ou demander pardon, il n’y a rien de plus grand qu’on peut faire dans la vie», a dit Marina Orsini. Son coanimateur Patrick Lagacé veut pour sa part se laisser porter par le côté humain ainsi que les enjeux de société que toutes ces histoires soulèveront.