/entertainment/music
Navigation

Artiste pour la paix 2015: Samian dédie son prix aux familles des victimes de Lac-Simon

Samian
Photo d'archives Samian

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - L’acteur, chanteur, rappeur, auteur, écrivain et photographe Samian a été désigné Artiste pour la paix lundi midi, à l’hôtel de ville de Montréal.

L’organisation des Artistes pour la paix a honoré du même coup Michel Rivard et Hélène Monette.

Samian récolte cet honneur parce qu’il fait le pont entre les Premières Nations et les Québécois, parce qu’il est un exemple de réussite pour les jeunes, parce qu’il travaille fort pour la réconciliation entre ces deux peuples à travers son art et ses conférences. Après un discours de Biz du groupe Loco Locass, Samian est monté sur scène pour accepter humblement le prix de l’artiste de la paix de l’année.

Il rejoint des artistes comme Daniel Lavoie, Richard Séguin, Luc Picard, Dan Bigras ou Les 7 doigts de la main, qui ont tous reçu le même honneur.

«C’est spécial qu’on soit nommé artiste pour la paix et qu’on doive se battre pour la paix, dit-il après avoir remercié Dieu et sa mère d’origine algonquienne. Ça fait 10 ans que je me bats contre l’injustice. Pas seulement celle des Premières Nations, mais pour tous ceux qui en ont besoin», affirme l’artiste multidisciplinaire, qui exposera en avril ses photos à la Place des Arts.

Pour le Lac-Simon

Samedi, la communauté de Lac-Simon était sous le choc après qu’Anthony Raymond Papatie ait abattu Thierry Leroux, un policier de 26 ans, avant de retourner l’arme contre lui. Deux jours avant les événements, Samian faisait une conférence devant les membres de cette communauté. Il a dédié ce prix aux familles des victimes.

«C’est une des communautés difficiles, ils ont besoin de prières et d’aide (...) J’ai rêvé cette nuit-là à un réel rapprochement entre les Premières Nations et les Québécois. Ça prouve que le combat n’est pas terminé, et je vais faire ça toute ma vie», a conclu Samian.

Michel Rivard et Hélène Monette

Michel Rivard et son œuvre ont aussi été à l’honneur lors de cet événement. «J’admire la confiance que tu accordes à la vérité (...) Ça semble facile, mais ce n’est pas si simple, a dit son grand ami Paul Piché avec beaucoup d’émotions. Ce que tu as été et qui tu es maintenant m’inspire le respect. Tu es un phare».

Hélène Monette, poète et auteure a aussi reçu les honneurs à posthume, pour la défense de la paix et de la justice sociale. Pierre Jasmin, le vice-président de l’organisme, a tenu à lui rendre hommage.