/entertainment/comedy
Navigation

«Ignoble» dit la mère du petit Jérémy

Mike Ward
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier Sylvie Gabriel, la mère du petit Jérémy, s’est vidé le cœur devant le tribunal, qualifiant même d’homme «cruel» l’humoriste Mike Ward.

Coup d'oeil sur cet article

En pleurs devant le tribunal, la mère du petit Jérémy n’a pas hésité à qualifier «d’ignobles» et de «cruelles» les blagues de Mike Ward qui, dit-elle, ont dévasté sa famille.

«Quand il [Ward] a dit qu’il voulait noyer mon fils, c’est ignoble de dire ça, je ne pensais pas qu’il pouvait être aussi cruel, a lancé Sylvie Gabriel lors de son témoignage. Ça ne se peut pas de s’acharner comme ça sur un enfant.»

Pendant toute une partie de la matinée, elle a raconté tous les impacts que les sketches de Ward ont eus sur sa famille, d’autant plus que les handicaps du jeune ont causé beaucoup de difficultés dans le quotidien de la famille.

«Il a dit que Jérémy avait une petite bouche... c’est une malformation physique, ça réfère à tous ses problèmes d’alimentation, il ne mangeait tellement pas qu’on devait l’amener à l’hôpital, a-t-elle expliqué. Il s’est moqué de son implant auditif. Sans ça, Jérémy n’aurait jamais été capable d’aller à l’école. Il est venu nous dire en pleine face toutes les difficultés qu’on a eues.»

À l’école, Jérémy s’est fait écœurer par des jeunes qui reprenaient les gags de Ward, a expliqué Mme Gabriel. Elle a donné en exemple un gag selon lequel Jérémy avait chanté pour un pédophile, en référence à sa prestation devant le pape Benoît XVI en 2006 au Vatican.

Quant à sa carrière, le téléphone a commencé à moins sonner, même si Jérémy faisait beaucoup de bénévolat.

«[Ward], lui, faisait de l’argent en riant d’un enfant handicapé, a-t-elle dit, en larmes. On peut dire que [Jérémy] est mal habillé ou qu’il chante mal, ça, c’est une opinion. Mais de là à parler d’un enfant handicapé, il y a des limites.»

Pas riche

Et contrairement aux prétentions de Ward, elle dit n’avoir jamais gagné d’argent sur le dos de son fils.

«Même mes amis pensaient que j’étais riche à cause de Jérémy», a-t-elle déploré.

En contre-interrogatoire, elle a toutefois admis n’avoir jamais contacté Ward pour lui demander d’arrêter.

«Je me suis dit qu’il allait le faire, j’ai prié pour lui, je lui ai envoyé de l’amour», a-t-elle conclu.

Outre son passage remarqué au Vatican, Jérémy a également chanté devant Céline Dion à Las Vegas, en plus d’être nommé ambassadeur pour les hôpitaux Shriners.