/finance/business
Navigation

Plantes branchées sur internet

​Jocelyn Boudreau, le président d’Hortau, est ingénieur agricole et détenteur 
d’une maîtrise en physique du sol.
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE ​Jocelyn Boudreau, le président d’Hortau, est ingénieur agricole et détenteur d’une maîtrise en physique du sol.

Coup d'oeil sur cet article

L’intelligence artificielle est partout: dans nos maisons, nos voitures, nos téléphones, etc. Même les plantes sont connectées à internet, grâce une technologie développée par Hortau, une entreprise de Lévis qui connaît beaucoup de succès aux États-Unis.

Imaginez un agriculteur assis dans son salon contrôlant sur son iPad ses systèmes d’irrigation en écoutant son émission préférée. La scène n’a rien de surréaliste.

C’est ce que permet Hortau avec son système intelligent de gestion de l’irrigation, développé au cours des dernières années par ses fondateurs Jocelyn Boudreau et le Dr Jean Caron, professeur.

«Avec des senseurs, on vient lire en temps réel le besoin des plantes. On sait quand elles ont besoin d’eau. On collecte toutes les données météorologiques: température, vitesse du vent, humidité, luminosité, etc. On peut analyser toutes ces informations et commencer à prédire quel sera l’état de la plante dans 24 heures, 48 heures ou une semaine», explique Jocelyn Boudreau, le président d’Hortau.

Ces données sont ensuite transmises par réseaux cellulaires jusqu’à l’agriculteur, qui n’a qu’à appuyer sur son téléphone portable pour démarrer les systèmes d’arrosage. Il contrôle ainsi les quantités d’eau et la fréquence d’arrosage pour une croissance optimale des cultures.

«C’est un outil de gestion facile à adopter. L’agriculture, c’est un milieu qui est très prenant. Cette technologie améliore la qualité de vie des producteurs, qui peuvent s’éloigner un peu plus souvent de la maison», souligne M. Boudreau.

Un défi de taille

Hortau réalise près de 90 % de son chiffre d’affaires aux États-Unis, plus particulièrement en Californie. Près de 800 fermes ont recours à cette technologie de pointe qui assure un retour sur l’investissement dès la première année.

Dans un contexte où l’autosuffisance alimentaire devient un enjeu majeur, les producteurs cherchent par tous les moyens à accroître le rendement de leurs terres.

«L’agriculture utilise environ les deux tiers d’eau potable sur la planète. Ce n’est pas un petit enjeu et la pression va continuer d’augmenter. Il faut nourrir plus de monde avec les mêmes superficies», explique M. Boudreau.

Les systèmes de gestion de l’irrigation d’Hortau permettent d’économiser entre 20 % et 35 % d’eau, ce qui n’est pas négligeable si l’on considère que le pompage de l’eau représente le plus important poste de dépense pour les agriculteurs.

Croissance spectaculaire

Récemment, cette entreprise privée, qui enregistre un taux de croissance de 50 % à 70 % par année, a réalisé une troisième ronde de financement, cette fois-ci de 14 M$, pour soutenir sa croissance en Amérique du Nord et explorer de nouveaux marchés.

L’agriculture ne se développe plus seulement au gut feeling, l’ère du numérique atteint maintenant les champs.

En plus de conquérir de nouveaux marchés, Hortau compte continuer à perfectionner ses applications mobiles ainsi que son logiciel, grâce au soutien de ses partenaires financiers canadiens et américains.

UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS
 
«C’est d’être allé vivre en Californie de façon permanente. C’est une grosse décision, mais ça a fait toute la diffé­rence pour mieux comprendre le marché, surtout que notre crois­sance est venue de là.»
 
UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS
 
«Si c’était à refaire, j’irais voir des investisseurs aux États-Unis plus rapidement. Dans notre domaine, il n’y a pas beaucoup d’expertise ici. Les investisseurs qui connaissent notre marché jaugent le risque différemment.» 
 
UN CONSEIL AUX JEUNES ENTREPRENEURS
 
«Il ne faut pas avoir peur de voir grand, même s’il est possible que ça ne se passe pas comme prévu. C’est aussi important de bien s’entourer.»
 

La compagnie

  • Hortau
    • est un chef de file dans le domaine des systèmes de gestion de l’irrigation sans fil sur internet
  • Fondation
    • En 2002
  • Fondateurs
    • Jocelyn Boudreau et le Dr Jean Caron
  • Siège social 
    • Lévis (possède un bureau à San Luis Obispo, en Californie)
  • Nombre d’employés : 60