/lifestyle/health
Navigation

Le sirop d’érable, un sucre pas comme les autres!

Le sirop d’érable, un sucre pas comme les autres!
Photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Nombreux sont ceux et celles qui, encore une fois cette année, se sont régalés d’un repas de cabane à sucre. Rituel québécois très apprécié, cet événement convivial repose sur un produit unique: le sirop d’érable. Ce joyau sucré bien de chez nous est commercialisé dans plus de 40 pays sur la planète. Coup d’œil sur la valeur nutritive de ce nectar adoré. 
 

Sirop d’érable vs « sirop de poteau »

 

Le sirop d’érable, un sucre pas comme les autres!
Photo Courtoisie

Dans les supermarchés, on peut se procurer certaines imitations de sirop d’érable communément appelées «sirop de poteau». Est-ce que ces produits sont compara­bles au vrai sirop d’érable québécois?

SIROP D'ÉRABLE PUR : 60 ml (1/4 tasse)
  • Calories : 220
  • Glucides : 54 g
  • Sucres : 48 g
  • Riboflavine : 25 %
  • Manganèse : 15 %
  • Calcium, magnésium et zinc : 4 %
SIROP HABITANT : 60 ml (1/4 tasse)
  • Calories : 213
  • Glucides : 53 g
  • Sucres : 47 g
  • Riboflavine : 0 %
  • Manganèse : 0 %
  • Calcium, magnésium et zinc : 0 %
 
Comme on peut le constater, côté calories et sucres, ces deux produits sont très semblables. Toutefois, le sirop Habitant ne renferme ni vitamines ni minéraux.
 
Liste d’ingrédients
 
Si le sirop d’érable ne contient que du sirop d’érable, la liste d’ingrédients du sirop d’imitation s’allonge. Celle qui rassemble plusieurs ingrédients, dont le glucose-fructose, le sucre, le sirop de maïs et la cassonade, compte aussi des additifs, du colorant caramel et un arôme artificiel d’érable. 
 
Antioxydants? Indice glycémique plus faible? Rien ne s’applique à ce sirop d’imitation! Sans parler de la saveur qui ne rappelle en rien le délicieux sirop d’érable bien de chez nous!

 

Le sirop d’érable en chiffres

 

Le sirop d’érable, un sucre pas comme les autres!
Photo fotolia
 
  • Le sirop produit au Québec représente 71 % de la production mondiale 
  • Au Québec, en 2015, plus de 107,2 millions de livres de sirop d’érable ont été produites
  • On compte plus de 13 500 acériculteurs dans la province

 

Produits iSens, pour les amoureux de l’érable 

 

Les perles de vinaigre d’érable iSens sont parfaites pour accompagner les huîtres, les salades, le saumon fumé, et tous les produits raffinés qui ont besoin d’un soupçon d’acidité en finale.
Photo Courtoisie
Les perles de vinaigre d’érable iSens sont parfaites pour accompagner les huîtres, les salades, le saumon fumé, et tous les produits raffinés qui ont besoin d’un soupçon d’acidité en finale.
 
Sucre d’érable au parfum exotique, sirop d’érable à la vanille ou aux vrais morceaux de fraises, crémeux d’érable, perles de vinaigre d’érable... les choix ne manquent pas sous cette signature de qualité! 
 

Un sucre ! Mais encore ?

 
Sirop biologique et sirop aux vrais morceaux de fraises.
Photo Courtoisie
Sirop biologique et sirop aux vrais morceaux de fraises.
 
Ni mauvais ni panacée, de récentes études ont permis de mieux connaître le sirop d’érable. Certaines d’entre elles ont même attribué au produit des bienfaits pour la santé encore inconnus jusque-là.
 
Antioxydants
 
C’est indéniable, le sirop d’érable renferme des composés antioxydants, des molécules qui protègent nos cellules contre les radicaux libres. Des chercheurs de l’Uni­versité du Rhode Island ont identifié plus de 50 composés phytochimiques différents dans le sirop d’érable. Une molécule formée lors du chauffage nécessaire à l’évaporation de la sève, le québécol, a d’ailleurs été découverte. Celle qui a capté l’attention de plusieurs scientifiques québécois fait actuellement l’objet de nombreuses recherches. Tout récemment, une équipe de l’Université Laval aurait octroyé des propriétés anti-inflammatoires au québécol.
 
Le sirop d’érable aurait également un indice glycémique plus faible que bien d’autres sucres. C’est du moins ce que suggèrent des études menées par l’INAF (Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels) de l’Université Laval. L’acide abscissique et l’acide phaséique, deux molécules antioxydantes présentes dans le sirop d’érable, accélèrent la captation du glucose, influençant du coup la sécrétion d’insuline. Une percée qui pourrait intéresser les diabétiques!
 

Sirop d’érable : la classification

 

Le sirop d’érable, un sucre pas comme les autres!
Photo Courtoisie

Au Canada, deux types de réglementations sont en vigueur afin de classifier le sirop d’érable: une établie par le gouvernement canadien et une autre par le gouvernement québécois. Si on classe le sirop d’érable selon son degré de transmission de la ­lumière, sa saveur, sa limpidité et sa densité feront également partie de l’équation. Ainsi, on verra, affichées sur le contenant, des informations telles que ­Catégorie nº 1 ou nº 2 (classification québécoise) ou Canada catégorie A (classification canadienne). 

 

Sirop de pommes : un produit à découvrir !

 

Les Vergers Cataphard et le Verger Lamarche, des entreprises québécoises, offrent tous deux un sirop de pommes.
Photo Courtoisie
Les Vergers Cataphard et le Verger Lamarche, des entreprises québécoises, offrent tous deux un sirop de pommes.
 
Le sirop de pommes est fabriqué à partir de jus de pommes uniquement. Aucun sucre n’est ajouté au produit. Issu de l’évaporation du moût de pommes, le produit propose une texture semblable à celle du sirop d’érable. 
 
Ce sirop offre une saveur délicate et sucrée. Il peut agréablement remplacer le miel ou le sirop d’érable et s’ajouter aux crêpes ou aux gaufres maison. Ajouté à une portion de yogourt grec nature, il peut faire partie d’une collation saine. Osez également le mariage sirop de pommes et fromage ou sirop de pommes et viande.