/finance/news
Navigation

Selon un sondage: la hausse du coût des aliments touche de plus en plus la classe moyenne

JDQ_07Panier_epicerie
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le prix du panier d'épicerie ne cesse de grimper et les Canadiens sentent l'étau se resserrer sur leur budget.

La hausse des prix des aliments, conjuguée à la valeur plus faible du huard, se répercute sur les habitudes de consommation des Canadiens de tous les niveaux de revenu, indique un sondage Angus Reid relayé mardi par le quotidien torontois The Globe and Mail.

Par exemple, environ 71 % des répondants ont indiqué se tourner vers des marques moins chères pour tenter d'économiser. Ce choix n'est pas sans conséquence alors que 40 % des gens concèdent qu'ils doivent ainsi opter pour des produits de moindre qualité.

Malgré tout, un peu plus de la moitié des consommateurs (54 %) réussissent encore à combler les besoins alimentaires de leur famille facilement ou assez facilement.

Par ailleurs, les Canadiens interpellent aussi leurs élus dans ce dossier. Environ 63 % des répondants estiment que la question des prix élevés des denrées alimentaires n'obtient pas assez d'attention chez les dirigeants politiques.

Ce sondage a été mené sur internet auprès des 1515 répondants du forum Angus Reid. Il possède une marge d'erreur d'environ 2,5 %, 19 fois sur 20.

Coïncidence, on apprenait mardi que les bannières IGA et IGA extra vont réduire de 5 % à 7 % les prix de plus de 8500 produits dans toutes leurs succursales, a révélé le Journal de Québec.