/entertainment/stage
Navigation

Aliss adapté pour le théâtre

La pièce tirée du roman de Patrick Senécal pourrait également faire l’objet d’une tournée au Québec

C’est la première fois que l’auteur Patrick Senécal voit l’une de ses œuvres adaptée pour le théâtre.
Photo d’archives C’est la première fois que l’auteur Patrick Senécal voit l’une de ses œuvres adaptée pour le théâtre.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré son côté trash, le roman Aliss de l’auteur Patrick Senécal a fait l’objet d’une adaptation théâtrale, en France. Fidèle au récit sulfureux dont elle est inspirée, la pièce pourrait être présentée au Québec à compter de 2017.

C’est la metteure en scène Aurélie Marpeaux qui a eu l’audace de se lancer dans l’adaptation de ce roman (publié aux éditions Alire en 2000), qui se veut une relecture brutale du classique Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.

Étonné

«Lorsqu’elle m’a contacté, ma première réaction a été de me demander comment elle était tombée sur mon roman, a raconté Patrick Senécal, dont l’œuvre est encore peu connue dans l’Hexagone. Ensuite, je me suis dit: “Une pièce de théâtre, vraiment?” Je trouvais ça encore plus étonnant.»

Étonnant, puisque sexe, drogue et violence se côtoient dans la démesure, dans les pages d’Aliss. En effet, l’auteur y aborde des thèmes difficiles comme la prostitution, le meurtre, le viol et la torture. Un projet d’adaptation cinématographique a même été avorté, il y a de cela quelques années, lorsque les producteurs qui y étaient associés ont réalisé l’ampleur du défi auquel ils faisaient face.

«Au théâtre, je pense qu’on peut aller assez loin dans la suggestion, même si on ne pourra jamais recréer une scène comme celle de la partouze, par exemple [...] Au niveau de la violence, c’est plus délicat, mais je pense qu’il y a moyen d’y arriver sans tomber dans le grotesque, comme c’est parfois le cas au cinéma.»

Aurélie Marpeaux a amorcé son travail d’adaptation à l’automne 2014. Elle dit avoir découvert l’œuvre de Patrick Senécal par hasard, en naviguant sur le web.

«C’était exactement l’univers noir et humain qui m’intéressait. C’était l’opposé de ce que l’on montre habituellement d’Alice au pays des merveilles et de cette jeune fille qui, au fond, est loin d’être édulcorée et naïve.»

Afin de monter une pièce qui respecte le schéma narratif du roman et qui soit présentable devant un public, la metteure en scène, qui a incorporé une portion cinématographique à son œuvre, a dû faire des choix déchirants.

«J’ai suivi le chemin initiatique d’Aliss. J’ai pris le roman et j’ai sélectionné 37 épisodes. Ça n’a pas été simple, car il y a énormément de personnages, a-t-elle expliqué, précisant que les rôles avaient été partagés entre quatre acteurs. L’idée, ce n’est pas de montrer le viol, les agressions et la violence de manière gratuite. Je trouvais ça plus intéressant de suggérer les choses. Dans certaines scènes, on sent la tension monter, mais on est toujours borderline, comme au bord d’un précipice.»

Tournée en chantier

Aurélie Marpeaux s’est associée à Véronique Marcotte, une amie de Patrick Senécal, dans le but de présenter sa pièce au public québécois. Si les choses se déroulent rondement, une tournée provinciale pourrait s’amorcer à l’automne 2017.

«Je suis convaincue que les diffuseurs et les festivals de théâtre vont être intéressés par le projet, a déclaré Véronique Marcotte. La pièce honore très bien le travail de Patrick. On sent très bien la tension érotique et le côté marginal du personnage d’Aliss

L’auteur, qui travaille en ce moment sur son prochain livre (un thriller qui sera lancé cet automne), offrira ses conseils à la metteure en scène afin qu’elle puisse adapter sa pièce pour le Québec.

«Aurélie est très ouverte, a-t-il affirmé, précisant qu’elle avait même respecté certains de ses dialogues à la lettre. Elle a fait une version très intéressante d’Aliss, mais qui est encore assez sage. Au Québec, les gens me connaissent bien et vont s’attendre à ce que nous allions plus loin. C’est ce que nous allons tenter d’explorer ensemble.»

Qui est Patrick Senécal ?

C’est la première fois que l’auteur Patrick Senécal voit l’une de ses œuvres adaptée pour le théâtre.
Photo d'archives
  • Il a écrit 17 romans.
  • Son plus récent livre, Faims, est paru en 2015.
  • Trois de ses romans ont été adaptés pour le cinéma: Sur le seuil (2003), 5150 rue des Ormes (2009) et Les sept jours du talion (2010).
  • Son personnage de La reine rouge (que l’on retrouve dans Aliss) a fait l’objet d’une websérie qu’il a coréalisée avec Podz et Olivier Sabino, en 2011.
  • Il a écrit deux romans jeunesse: Sept comme setteur (2007) et Madame Wenham (2010).