/24m/urbanlife
Navigation

Musicienne et entrepreneure à 8 ans

Musicienne et entrepreneure à 8 ans

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’espoir de s’offrir une batterie électronique, une jeune musicienne a décidé de commercialiser ses créations, des accessoires de musique recyclés.

À seulement 8 ans, Zoé St-Arnaud a déjà passé plus de la moitié de sa vie avec un instrument dans les mains.

«À 3 ans, elle a commencé le piano et pour ses 4 ans, elle nous a demandé une guitare électrique», se souvient sa mère, Gabrielle St-Arnaud.

Sa chambre compte d’ailleurs plus d’instruments que de jouets puisqu’elle possède en tout trois guitares, un clavier, deux ukulélés, une caisse claire, une flute et un djembé.

C’est pour financer son rêve, ajouter une batterie électronique à sa collection, que cette élève de 2e année de primaire a débuté en décembre la création d’objets à partir d’accessoires de musique recyclés.

Ventes en boutique

Parmi ses créations, des bols à fruits faits de vieux vinyles et des bijoux réalisés avec des médiators.

«J’adore bricoler et avec ma mère on a trouvé plusieurs idées autour de la musique», explique Zoé, visiblement heureuse de cette nouvelle aventure.

Si elle a le sourire aux lèvres, c’est parce que ces bols en vente depuis fin février chez Terra mobilier écoresponsable, un magasin du quartier, ont déjà séduit une quinzaine de clients.

Rock et de heavy métal

Alors qu’elle n’avait pas encore l’âge d’aller à l’école, Zoé préférait les vidéos des concerts de Green Day plutôt que de regarder Caillou.

«Elle a toujours été captivée par les spectacles de musique», poursuit sa mère.

Parmi les groupes préférés de cette fan de rock et de heavy métal, Rush, Kiss ou encore Iron Maiden.

Mais ces gouts musicaux plutôt rares pour une écolière ne l’empêchent pas de jouer également la musique thème de La Reine des Neiges.

Bientôt en ligne

En plus d’avoir référencé ses produits en magasin, mère et fille envisagent maintenant d’ouvrir les ventes en ligne.

«Les bijoux sont en cours de fabrication et Zoé confectionne aussi des tableaux de musique à partir d’anciennes toiles», poursuit Mme St-Arnaud qui se dit consciente que ces activités ne doivent pas prendre trop de place, «l’école étant la priorité».

Zoé, elle, sait déjà qu’après la batterie, elle souhaiterait explorer le violon, reste à savoir «comment toutes ces nouvelles acquisitions rentreront dans sa chambre», se demande sa mère.

Informations : www.zoezic.com ou www.facebook.com/zoezic.