/24m/transports
Navigation

Train électrique: L’Est négligé déplorent des maires

Robert Coutu
Photo d'archives Robert Coutu

Coup d'oeil sur cet article

Deux maires de l’Est de Montréal sont furieux du tracé proposé pour le futur train électrique qui néglige complètement ce secteur de la ville disent-ils.

Robert Coutu, maire de la ville de Montréal-Est, n’en revient pas du «manque de respect» de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

«Il y en a qui ont perdu la notion des points cardinaux. Montréal ne se termine pas au Stade olympique. Il existe des quartiers dans l’Est qui méritent autant que le centre-ville et l’Ouest de la ville d’être correctement desservit», lance M. Coutu.

À Anjou, le maire Luis Miranda est tout aussi choqué.

Il estime que le tracé présenté ne favorise que la banlieue et les villes défusionnées.

«Je m’inquiète du sort réservé à l’Est. Si la semaine prochaine, il n’y a pas d’annonce pour confirmer le prolongement de la ligne bleue du métro, ça va confirmer qu’on laisse tomber les Montréalais», souligne-t-il.

Les deux maires comptent faire pression sur le maire de Montréal, Denis Coderre, qui quant à lui a salué le projet, qu’il a qualifié d’inspirant.

«C’est effectivement un beau projet, mais M. Coderre c’est le maire des Montréalais et en ce moment, ses électeurs sont mal desservis. Ce n’est pas vrai qu’on accepté de se faire niaiser de même», fait valoir M. Coutu.

L’Opposition officielle à l’hôtel de ville a salué le projet, mais estime qu’il doit inclure des stations dans les quartiers centraux.

«C’est un beau projet, mais ce n’est pas un projet de transport en commun urbain. Ce n’est pas structurant pour l’ensemble de l’île, comme le souhaite à l’époque Richard Bergeron, ancien chef de Projet Montréal, aujourd’hui membre du comité exécutif du maire Coderre», souligne Luc Ferrandez, chef de Projet Montréal.