/finance/news
Navigation

Trouver 100 000$ sans trop d’efforts

Print
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

On a tous envie de faire des économies, mais ce n’est pas facile. Chaque mois, on dirait que des dépenses surprises nous font dévier de nos plans.

Les frais cachés, pénalités et imprévus sont comme des parasites qui grugent notre épargne et nous empêchent de réaliser nos rêves.

Prenons notre loupe budgétaire et voyons où se cachent les dollars que vous êtes incapable d’épargner.

Quatre postes de dépenses faciles à contenir

  1. L’assurance hypothécaire n’est pas du superflu. Cependant, en acceptant sans broncher celle du prêteur, vous faites erreur. L’assurance souscrite de manière indépendante est plus adéquate et vraiment moins onéreuse. Un homme de 40 ans peut dénicher une assurance en cas de décès de 300 000 $ à 22 $ par mois, au lieu des 54 $ exigés par la banque. L’économie de 32 $ par mois représente 384 $ sur l’année. Au bout d’une décennie, l’épargne représente 4709 $.
  2. Avez-vous réellement besoin d’une seconde voiture? Le CAA estime qu’une auto coûte en moyenne 830 $ par mois (incluant immatriculation, assurances, essence et entretien). La combinaison transport en commun, covoiturage et autopartage vous fera économiser 415 $ par mois, soit 66 452 $ au bout de 10 ans.
  3. Manger au resto est un petit plaisir et faut bien se gâter parfois, n’est-ce pas? Pourtant, si vous mangez au resto 1 fois/semaine plutôt que 3, voici ce que vous économiseriez: 18 $ X 2 fois/semaine X 50 semaines = 1800 $ par année. Investi systématiquement, cela correspond à 24 019 $ après 10 ans.
  4. Les chaînes de télé que vous n’écoutez pas coûtent une fortune. Faites le ménage dans vos forfaits et économisez gros. Profitez-en pour y inclure l’internet et le cellulaire, une réduction de 50 $ par mois, correspond à une économie annuelle de 600 $. Au bout de 10 ans, vous pourriez ramasser 8006 $.

*****

Ces quatre cas de dépenses discrétionnaires représentent 103 186 $ d’économies potentielles. Et je ne vous ai même pas parlé des trop nombreux cafés à 4 $, des cigarettes, des abonnements inutilisés au gym, des objets neufs (alors que les usagés conviennent)... et du magasinage compulsif.

Conseils

  • Il n’y a pas de petites économies. À long terme, toutes les dépenses s’additionnent et totalisent des dizaines de milliers de dollars
  • Votre épargne doit être au sommet de vos priorités budgétaires
  • Renégocier régulièrement vos frais récurrents de services et d’assurance
  • Faites le ménage dans vos abonnements et éliminez ce qui ne sert pas

Le secret de l’autonomie financière

Et si au lieu d’épargner ce qu’il reste (quand il en reste), vous pouviez faire l’inverse? Payez-vous donc en premier en automatisant votre contribution au CÉLI ou au REÉR. Visez un minimum de 15 % de vos revenus. Vous allez constater que l’épargne systématique jumelée à l’effet des intérêts composés fait des merveilles.

Je viens de vous partager MA recette secrète pour atteindre l’autonomie financière.

*Dans les exemples ci-haut, j’ai pris en compte un taux d’inflation annuel moyen de 2 % et un rendement moyen annuel des placements de 4 %.

► Fabien Major est un professionnel inscrit à l'Autorité des marchés financiers, en épargne collective et comme conseiller en sécurité financière pour Gestion de patrimoine ASSANTE et Major Gestion Privée. Il peut percevoir des honoraires et commissions liés à des produits financiers