/news/health
Navigation

Mauvaise qualité de l’air: 1500 décès précoces chaque année à Montréal

smog montréal
Photo Jocelyn Malette / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – De nombreuses personnes sont incommodées à Montréal lorsque la qualité de l’air est mauvaise et plusieurs vont mourir de façon précoce en raison de cette pollution.

«Il y a 1500 décès précoces à Montréal causés chaque année à cause de la mauvaise qualité de l’air», a expliqué l’omnipraticien Simon-Pierre Landry, en entrevue à TVA Nouvelles.

La qualité de l’air était jugée comme «mauvaise» mercredi à Montréal alors qu’Environnement Canada a publié en matinée un avertissement de smog en vigueur pour toute la région métropolitaine.

«On note 30 % d’augmentation dans les urgences pour les AVC et les infarctus du myocarde», a indiqué M. Landry, lorsqu’il y a un smog. Selon lui, cela a un «impact significatif» sur notre système de santé.

Un air ambiant pollué a des effets à court terme sur la population, comme des crises d’asthme plus fréquentes pour les personnes à risques.

La mauvaise qualité de l’air a aussi des effets à long terme. L’absorption répétée des particules polluées dans l’air est comparée à l’usage du tabac, a souligné le Dr Simon-Pierre Landry.

Les personnes âgées, les enfants et les personnes avec des problèmes pulmonaires doivent particulièrement redoubler de prudence lorsque la qualité de l’air est mauvaise. Ils doivent éviter les activités physiques intenses à l’extérieur.