/news/politics
Navigation

Caucus libéral extraordinaire convoqué lundi

Caucus libéral extraordinaire convoqué lundi
Photo Agence QMI, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

La tension monte dans les rangs du gouvernement Couillard. Une réunion secrète des députés libéraux a été convoquée lundi prochain, sans personnel politique, a appris Le Journal.

Ce caucus extraordinaire doit avoir lieu au Manoir Montmorency à Québec, en soirée. Les députés et ministres libéraux souhaitent «se parler entre élus», sans les apparatchiks, nous dit-on.

L'ambiance n'est pas au beau fixe ces derniers temps au caucus. Plusieurs députés se plaignent du peu d'interaction avec le premier ministre et souhaitent davantage d'échanges avec leurs collègues ministres.

À mi-mandat, le temps est venu de se parler dans le blanc des yeux et de convenir ensemble d'un leitmotiv pour les deux années qui nous séparent des prochaines élections, fait-on valoir en coulisses. Après le déficit zéro, le gouvernement doit proposer un projet emballant aux Québécois. Mais depuis quelques mois, le premier ministre navigue à vue, déplore-t-on dans les rangs libéraux.

Le texte de loi sur les discours haineux, qui a finalement été abandonné par la ministre Stéphanie Vallée, en a également irrité plusieurs. Un projet profondément «anti-libéral», selon plusieurs de ses collègues.

La crise au ministère des Transports a également mis à mal des relations qui étaient déjà tendues entre les élus libéraux et l'équipe de conseillers du premier ministre.

Le Parti québécois réclame depuis plusieurs jours la tête du chef de cabinet de Philippe Couillard, Jean-Louis Dufresne, pour avoir tenu le premier ministre dans l'ignorance quant aux pratiques douteuses au MTQ dénoncées par l'ex-ministre Robert Poëti.

Mais les critiques à l'égard de M. Dufresne ne viennent pas que de l'opposition. Sa gestion parfois cavalière irrite également plusieurs membres du caucus libéral. Le sujet risque fort d'être abordé lundi.