/lifestyle/health
Navigation

Une végétarienne qui garde son mordant

ART-ALINE PERRAUDIN
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Aline Perraudin

Coup d'oeil sur cet article

Devenir végétarien après avoir été élevé au bœuf bourguignon de grand-mère, c’est possible? Oui, mais le nouveau converti devra mettre les bouchées doubles, constate la journaliste française Aline Perraudin, qui relate son expérience dans le livre 100 jours sans viande.

«J’ai grandi avec l’illusion que le poulet dans mon assiette était élevé à la ferme comme au temps de mes grands-parents. Mais il y a longtemps que l’animal vendu au supermarché n’a plus grand-chose de naturel», lance Aline Perraudin, de ­passage au Québec pour la promotion de son ouvrage.

100 jours sans viande, Aline Perraudin, Éditions Édito, 192 pages
Photo courtoisie
100 jours sans viande, Aline Perraudin, Éditions Édito, 192 pages

La rédactrice en chef de Santé magazine a mis le hachoir dans sa consommation de viande pour des motifs éthiques avant tout. La crise de la vache folle dans les années 1990 a été pour elle l’élément déclencheur d’une longue prise de conscience sur les dérives de l’industrie agroalimentaire. La publication d’études sur les ­problèmes de santé liés à la surconsommation de viande rouge, voire sur les effets cancérigènes des charcuteries, a renforcé son choix. «Plus j’en savais sur les conditions d’élevage et ­d’abattage des animaux, moins j’éprouvais du plaisir à en manger. Ma démarche servait à mettre mes ­principes en pratique.»

Repenser son assiette

Rédigé sous la forme d’un journal de bord, 100 jours sans viande détaille avec un zeste d’humour les hauts et les bas d’une Parisienne adepte du four à micro-ondes qui troque son filet mignon pour du tofu. «Le plus difficile a été de réorganiser mon assiette. Les premiers jours, j’avais peur ­d’éprouver une carence de fer ou de protéines, avoue-t-elle. J’ai finalement apprivoisé de nouveaux aliments comme les légumineuses, les produits à base de soya et les oléagineux.»

Tableaux nutritionnels à l’appui, l’auteure donne des pistes de solutions à ceux qui souhaitent essayer le végétarisme ou tout simplement consommer moins de viande. «Le truc, c’est de diviser son assiette en trois (légumes-légumineuses-­céréales) plutôt qu’en deux (viande-accompagnement), explique-t-elle. Un couscous avec ­légumes et pois chiches constitue une excellente ­alternative. On peut également s’inspirer de la tradition thaïe qui utilise la viande avec parcimonie.»

Le plaisir de manger

Sans jamais tomber le prêchi-prêcha, 100 jours sans viande met également en évidence les nombreux travers de l’industrie. La filière bio est écorchée au passage. «Manger de la viande bio est utopique aussitôt qu’on sort de la maison. Le mode d’élevage a été amélioré, mais les techniques d’abattage restent les mêmes.»

Enfin, Aline Perraudin constate que son nouveau mode alimentaire a changé son rapport à la cuisine, elle qui était pourtant peu portée vers les fourneaux. «J’ai découvert le plaisir de la bonne bouffe en jouant avec le tofu, le soya, les légumineuses et les céréales. Une fois qu’on prend conscience de ce qu’il y a dans son ­assiette, on mange de façon plus ­équilibrée. Et devinez quoi? Mon conjoint, qui est un grand amateur de bœuf, a même fini par préparer des plats végétariens!»

Cinq astuces pour végétaliser son assiette

1• Calculez l’apport en protéines dont vous avez besoin, cela ­permettra de mieux planifier vos repas. Selon Santé Canada, un adulte en bonne santé nécessite 0,80 gramme de protéine par kilo. Un individu qui pèse 75 kilos a besoin de consommer 60 grammes de protéines chaque jour.

2• Le tempeh, un produit à base de soya fermenté, constitue une excellente source de protéines (20 g pour 100 g).

3• Pour tartiner ses rôties le ­matin, remplacez le beurre par de la purée d’amande.

4• Le quinoa est un aliment passe-partout riche en oméga-3, en ­fibres et en minéraux à mettre dans vos salades et vos purées.

5• Pensez aux mets préparés. ­Salades de lentilles, hummus et tofu mariné vous aideront à passer à table plus rapidement.