/news/politics
Navigation

La popularité du maire Coderre en baisse

Coup d'oeil sur cet article

La cote de popularité du maire de Montréal Denis Coderre a baissé de 9 % en un an, même si elle demeure très bonne, apprend-on dans le sondage de la firme Léger.

Soixante pour cent des répondants ont une bonne opinion du maire Coderre, contre près de 70 % à pareille date l'an dernier.

«C'est significatif», lance Christian Bourque, stratège chez Léger, à propos de cette baisse.

«Mais c'est difficile de l'attribuer à quelque chose en particulier. Est-ce son revirement dans le dossier des calèches? Est-ce que c'est sa position sur Uber, assez intransigeante?» se demande-t-il.

Le sondeur évoque aussi le déversement de milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent l'automne dernier, surnommé «flushgate», comme un élément ayant pu avoir un impact négatif sur le taux de popularité du maire, même s’il reste un des politiciens les plus populaires du moment.

À Québec, le maire Régis Labeaume a vu sa popularité passer de 59 % à 54 % en un an. Difficile de mettre le doigt sur la raison, selon Christian Bourque.

Trudeau au sommet

Sur la scène fédérale, le premier ministre Justin Trudeau trône en haut du palmarès, 63 % des répondants ayant une bonne opinion de lui.

«La longue lune de miel qui ne se termine pas depuis son élection, c'est quand même assez extraordinaire», observe le sondeur.

Selon ses observations, le fameux coup de coude que Trudeau a donné à la députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau, en pleine Chambre des communes, n'a pas fait baisser la popularité du premier ministre.

MÉTHODOLOGIE

La présente étude a été réalisée par l'entremise d’un sondage internet auprès de 990 Québécois ayant le droit de vote au Québec, du 6 au 8 juin 2016 dans toutes les régions de la province.

♦ Pondération et marge d’erreur: les données finales du sondage ont été pondérées à l’aide des données du recensement de 2011 selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, la région et le niveau de scolarité de façon à garantir un échantillon représentatif de la population.

 Aux fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 990 répondants aurait une marge d’erreur de +/- 3,1 %, et ce, dans 19 cas sur 20.

* Pour chacune des personnalités du tableau ci-contre, un certain pourcentage des répondants ont dit ne pas connaître la personne nommée ou ont refusé de répondre à la question