/news/currentevents
Navigation

Un faux policier avec une pipe à eau sur Facebook

Il s’excuse pour cette photo diffusée à son insu

faux policier
Tiré de Facebook L’image d’un homme habillé en policier en train de prendre de la drogue a beaucoup fait réagir hier. Le faux policier était désolé d’avoir terni l’image de la SQ.

Coup d'oeil sur cet article

Pour l’instant à la Sûreté du Québec, on n’écarte pas la possibilité que la photo ne soit pas vraiment celle d’un agent de la SQ.

TROIS-RIVIÈRES | Un homme de 26 ans portant un faux uniforme de la SQ et fumant ce qui ressemble à du cannabis soutient qu’il n’a pas voulu nuire à l’image de la police.

Lorsqu’il a vu qu’une photo de lui prise à son insu pendant un party la fin de semaine dernière circulait sur Facebook, Gabriel Chalifoux se doutait que ça serait diffusé dans les médias.

«Honnêtement, je le savais que ça allait prendre une ampleur assez dramatique. Je m’y préparais un peu à l’avance. Ça explique mon contrôle par rapport à ce stress-là», dit-il.

Pour rire

Le Trifluvien de 26 ans voulait faire rire ses amis dans un party en portant un costume de policier qu’il a fabriqué en 2014 pour réaliser un clip de hip-hop. C’est à ce moment qu’on l’a photographié, une pipe à eau dans les mains.

Le costume était si véridique que la Sûreté du Québec a ouvert une enquête pour vérifier si on avait affaire à un vrai policier de la SQ ou à un homme qui se faisait passer pour un policier.

«Je suis capable de me présenter devant les médias, d’expliquer la situation sans problème, et de présenter mes excuses à la Sûreté du Québec pour ce que j’ai pu causer avec ce cliché-là qui ne relève pas de mes moyens. Je n’ai pas pu empêcher cela malheureusement», dit-il.

Le Trifluvien de 26 ans est en fait un producteur/réalisateur de projets audiovisuels. En 2014, il a produit un vidéoclip pour le rappeur Fresh-G.

Pour un clip

«J’étais même un acteur dans le clip. C’est moi qui faisais la police, alors je me suis confectionné un semblant d’uniforme assez véridique. [...]Ce sont des vrais écussons de la Sûreté du Québec, ça a été acheté sur Ebay. Je les ai brodés pour le réalisme du vidéoclip», explique-t-il en montrant le costume.

Le faux policier se dit ouvert à accueillir des représentants de la SQ pour leur faire ses excuses.

«J’ai même un café qui les attend. J’attends juste de savoir quelle tournure ça va prendre [...]Le but n’était pas de pourrir l’image de la Sûreté du Québec, au contraire.»

Maintenant, à savoir si c’était réellement du cannabis dans la pipe, l’artiste ne répond pas directement.

«On ne rentre pas dans les détails, mais vous pouvez imaginer ce que vous voulez. On se comprend.»

Le Code criminel interdit le port d’uniforme d’agent de la paix pour les gens qui ne sont pas des policiers.