/news/education
Navigation

Cours en entrepreneuriat obligatoire dès 14 ans

Des élèves d’une école privée du Bas-St-Laurent devront régler les problèmes d’entreprises de la région

Coup d'oeil sur cet article

RIVIÈRE-DU-LOUP | Une école secondaire privée du Bas-St-Laurent obligera ses élèves à suivre des cours en entrepreneuriat dès le secondaire 3. Ils devront ensuite régler les vrais problèmes d’entreprises de la région.

Il faut développer les qualités entrepreneuriales des jeunes, qu’ils aient l’intention de diriger une entreprise ou pas, croit le directeur général du Collège Notre-Dame, Guy April. «L’apprentissage de connaissances de base ne suffit plus dans le monde d’aujourd’hui.»

Dès septembre, une centaine d’élèves de secondaire 3 suivront des cours obligatoires en entrepreneuriat.

Ils apprendront ce qu’est un conseil d’administration, bien choisir son poste dans une entreprise et apprendre à brainstormer.

Il sera aussi question de budget et de cartes de crédit. Un programme créé sur mesure, qui coïncide avec le retour des cours optionnels d’économie au secondaire, ramenés par le ministère de l’Éducation pour septembre 2016.

Régler des problèmes

Ultimement, les élèves pourront choisir l’option entrepreneuriale en secondaire 5 et ils devront lancer leur propre entreprise ou régler les problèmes de compagnies de la région.

«Le but sera de les challenger. Leurs solutions pourraient être retenues, imaginez ce que ça représentera pour eux», ajoute Guy April.

Besoin de relève

Rivière-du-Loup est la ville la plus entrepreneuriale du Québec de par son nombre élevé d'entreprises en fonction de la population sur son territoire.

«On a besoin de relève», admet Hugo Dubé, président de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup. Il a démarré sa première entreprise en informatique à 18 ans.

«J’avais des habiletés entrepreneuriales, mais rien pour les encadrer. Si j’avais eu des cours comme ça, j’ose penser que ça aurait influencé mon parcours.»