/news/politics
Navigation

Agression contre Philippe Couillard: qui est Esteban Torres?

Agression contre Philippe Couillard: qui est Esteban Torres?
Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

Après s’en être pris physiquement au premier ministre Philippe Couillard jeudi soir lors de la vigile en mémoire des victimes de la tuerie d’Orlando, Esteban Torres doit comparaître aujourd’hui devant un juge au palais de justice de Montréal.

Activiste très impliqué dans la communauté LGBTQ, militant au sein du Pink Block, un groupe de pression anticapitaliste queer et féministe, le jeune homme transsexuel de 20 ans milite depuis longtemps pour l’assouplissement des procédures entourant le changement de sexe.

Le 15 avril 2015, Torres a d’ailleurs témoigné à la Commission des institutions sur le projet de loi 35, qui visait à modifier les exigences relatives au changement de mention du sexe. Il y avait évoqué son parcours difficile en tant que jeune homme trans, qui l’avait mené à une tentative de suicide quelques mois plus tôt.

En septembre de la même année, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une nouvelle loi permettant aux personnes trans de changer de mention de sexe sur leurs documents officiels sans devoir passer par une chirurgie de réattribution sexuelle.

Esteban Torres a reçu sa confirmation de changement de la mention du sexe et du nom le 26 avril 2016.

 

«Moi, je suis un homme trans, donc quand je suis né, le médecin m’a assigné femme à la naissance. [...] Au cours de ma vie, j’ai découvert que je m’identifiais comme un homme, donc que je suis un homme»
-Extrait du «Journal d’un hormoné»

Conditions de vie difficiles

Dans une entrevue accordée à TVA Nouvelles en mars dernier, Esteban Torres dénonçait le manque de ressources et les conditions de vie difficiles du Centre jeunesse de Laval, dont il était résident.

«Il y a un manque de confiance entre les intervenants et les jeunes, dit-il. Et les intervenants manquent de ressources pour pouvoir gérer 14 jeunes.»

 

Journal d’un hormoné

En novembre 2015, Torres a brièvement été collaborateur du journal Métro, où il devait tenir un blogue intitulé Journal d’un hormoné, qui portait sur les enjeux trans et sur sa transition.

Le rédacteur en chef du quotidien gratuit, Yannick Pinel, avait toutefois mis fin à cette collaboration après un seul épisode, évoquant des «choses personnelles difficiles» que vivait alors le jeune homme de 19 ans.