/news/currentevents
Navigation

Un ex-dirigeant de SNC-Lavalin achète son voisin

Sami Bebawi est accusé de fraude et de corruption

Sami Bebawi, Accusé
Photo courtoisie Sami Bebawi, Accusé

Coup d'oeil sur cet article

Un ancien haut dirigeant de SNC-Lavalin accusé de fraude et de corruption vient d’acheter un condominium voisin du sien dans le complexe Tropiques Nord.

Sami Bebawi a mis la main sur la propriété pour un montant de 860 000 $. Il y a un an, il avait acheté pour 700 000 $ l’unité 1107 du complexe situé à deux pas d’Habitat 67 dans le secteur de la Cité du Havre à Montréal.

Selon les accusations déposées, il aurait détourné 34 millions $, notamment pour des pots-de-vin à l’ex-régime libyen de Kadhafi. Il est aussi accusé d’entrave à la justice et d’extorsion.

Caution de 200 000 $

Malgré tout, il a pu recouvrer sa liberté en février 2015 moyennant une caution de 200 000 $. Celui qui a travaillé pour la firme de génie-conseil jusqu’à la fin de 2006 a multiplié les achats pour lui et sa famille dans la région de Montréal.

Dans plusieurs cas, les propriétés ont été cédées à des proches dont son ex-femme, Marie-Claude Duhamel. C’est le cas d’une luxueuse résidence de la rue Stanley qui a été cédée en juin 2014 à celle qui était alors toujours son épouse. Elle a depuis été vendue pour 2 millions $.

Donné au beau-fils

Un condominium de 582 000$ lui appartenant sur le chemin de la Côte Ste-Catherine a été donné à son beau-fils.

Rappelons que SNC-Lavalin poursuit Bebawi, un autre ancien cadre Rhiad Ben Aïssa et de présumés complices pour 127 millions $, somme qu’elle estime s’être fait détourner à son insu entre 2000 et 2011. Des propriétés de Bebawi et ses enfants font aussi l’objet d’une ordonnance de blocage judiciaire puisqu’on soupçonne qu’elles ont été acquises avec le fruit de la criminalité.