/entertainment/music
Navigation

Your Favorite Enemies devant Drake et Beyoncé

Le groupe québécois a atteint la première position du palmarès iTunes Canada

Your Favorite Enemies
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’aucune radio commerciale ne joue leurs chansons, le groupe québécois Your Favorite Enemies a atteint le sommet du palmarès iTunes au Canada avec son dernier album, devançant Drake, Beyoncé, les Red Hot Chili Peppers et Adele.

La formation originaire de Drummondville a rapidement été dépassée en première position par Blink 182.

N’empêche, la version deluxe Between Illness and Migration, Tokyo Sessions s’est tout de même écoulée à 26 000 exemplaires au Canada depuis sa sortie, le 17 juin dernier.

En tout, Your Favorite Enemies a vendu 200 000 albums dans une quinzaine de pays, depuis le début de sa carrière. Le groupe est souvent la tête d’affiche de festivals en Chine, au Japon et en Europe, où ils jouissent d’une popularité enviable. Mais pas au Québec.

Nul n’est prophète en son pays, dit-on. Mais le vent commence à tourner enfin, après 10 ans d’existence, admet le guitariste de la formation Jeff Beaulieu.

«Ç’a pris un bon bout de temps avant que ça arrive, dit-il. On est plus qu’heureux qu’on puisse enfin savourer ça, et qu’on ne soit pas nécessairement obligés d’aller à l’aéroport pour faire un concert.»

«Pour nous, sortir un album au Québec, au Canada, c’est toujours un peu plus épeurant qu’ailleurs dans le monde, disons, a-t-il ajouté. On est toujours un peu craintif de la réaction. De voir cette réponse-là, c’est extraordinaire. C’est le plus beau cadeau qu’on ne peut pas avoir. Ç’a toujours été très difficile ici.»

Développement aux États-Unis

La première version de l’album Between Illness and Migration, en mai 2014, avait connu un départ similaire, se trouvant dans les palmarès canadiens aux côtés de Coldplay et The Black Keys. La 2e version a été inspirée lors d’un récent passage à Tokyo, où le groupe s’est permis d’explorer de nouvelles avenues musicales avec les mêmes chansons, avec lesquelles ils ont décidé de faire un nouvel album.

«On a fait quelque chose d’un peu plus électro. Au Japon, tu peux vraiment te laisser aller, et les gens vont triper», précise Jeff Beaulieu.

Ailleurs dans le monde, l’album Between Illness and Migration a reçu des critiques dithyrambiques. Un média anglais a affirmé que Your Favorite Enemies était le meilleur produit venu du Canada depuis le bacon à l’érable, comparant l’expérience musicale à Pink Floyd.

Jeff Beaulieu espère maintenant un développement aux États-Unis, un autre «marché difficile». Il affirme que le groupe est en discussion avec des producteurs de Los Angeles et New York, pour y lancer leur prochain album.

Nouvel album en 2017

Your Favorite Enemies existe depuis 10 ans. En 2009, ils ont acquis une église de Drummondville qu’ils ont transformée en studio.

Aujourd’hui, Your Favorite Enemies est un collectif d’une vingtaine de personnes. Le groupe, indépendant, fait tout lui-même: il possède sa propre étiquette, se gère lui-même, et fait même ses t-shirts.

C’est grâce au bouche-à-oreille, à ses fans, et à ses concerts que le groupe s’est bâti une certaine popularité. Le groupe travaille cette année sur un nouvel album qui devrait sortir au début de 2017.