/finance/news
Navigation

Préparer votre succession numérique

Préparer votre succession numérique
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous est-il déjà arrivé de retourner voir le profil Facebook d’une amie décédée en vous disant: «Je ne sais pas si elle aurait accepté de publier ces photos et témoignages de son vivant.»

Sur le web, rien ne disparaît et tous nos choix et nos actions nous survivront si nous ne prenons pas les mesures appropriées pour qu’il en soit autrement.

Quelles sont vos intentions?

Vous avez pris le temps de prévoir votre succession «matérielle» en faisant un testament? C’est une excellente première étape pour éviter des soucis à vos héritiers. Qu’en est-il de votre succession numérique? Dans quelle mesure avez-vous réfléchi et écrit ce que vous voulez qu’il advienne de vos profils sur les différents réseaux sociaux et des données qui sont archivées dans le «nuage numérique»?

En effet, vous possédez également des biens virtuels que vous devez considérer dans la planification de votre succession:

  • Vos adresses courriel;
  • Vos comptes de médias sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, etc.);
  • Vos comptes PayPal;
  • Vos comptes en ligne auprès de vos institutions financières;

Quelle est la première chose à faire pour bien vous préparer?

Puisque les lois en matière de planification successorale n’ont pas réussi à suivre l’avancée rapide de la technologie, il est possible que vos proches ne puissent pas avoir accès à votre propriété en ligne. Afin d’éviter cette situation, il vaut mieux prévoir votre succession numérique et voici quelques conseils pour le faire:

  • Conservez une liste à jour de tous vos comptes virtuels avec les noms d’utilisateurs et les mots de passe. Cette liste doit être conservée dans un endroit hors de votre domicile (en cas d’incendie);
  • Identifiez une autre personne à qui vous donnez accès à vos comptes de réseaux sociaux. De plus en plus de fournisseurs de services sur le web vous permettent de le faire, notamment Google, qui enverra un message à une personne préalablement désignée si votre compte est inactif durant une longue période.

Que voulez-vous léguer et à qui?

Que voulez-vous qu’il advienne de vos biens virtuels? Prenez le temps de vous renseigner sur les conditions d’utilisation des données que vous avez achetées ou louées sous forme de licence.

Certains fournisseurs excluent la possibilité de transférer vos biens virtuels à une autre personne et il existe encore un vide juridique important en cette matière.

De plus, deux documents légaux officiels sont pertinents afin de manifester vos intentions pour permettre à vos proches d’avoir accès à ces biens:

  • Votre testament, qui vous permet de nommer un exécuteur et de lui donner le droit de gérer votre propriété en ligne;
  • Une procuration durable, qui désigne une personne qui pourra prendre toute décision légale et financière en votre nom.

En attendant que les fournisseurs de services nous obligent à prévoir ce qu’il adviendra de notre compte avec eux dès notre inscription, nous devons nous responsabiliser et adopter une démarche personnelle de gestion de nos données numériques.