/misc
Navigation

Sous le soleil d'Ella et de Jessica

Sous le soleil d'Ella et de Jessica

Coup d'oeil sur cet article


Par un beau dimanche de juillet et pour oublier un tant soit peu les tragédies humaines, nous avons pris le chemin du Festival de Lanaudière. En lieu et place sous le grand amphithéâtre, point de musique classique, mais un hommage bien senti à la grande dame que fut Ella Fitzgerald. Présenté, pour la première fois en décembre 2015 à l’Astral, la chef d’orchestre Christine Jensen et le grand manitou Jacques Laurin avaient convié la chanteuse Jessica Vigneault avec l’Orchestre rational de jazz de Montréal.

<Du swing rutilant


Fille du grand Vigneault qui était présent, tout de blanc vêtu, dame Jessica, sait comment conquérir les cœurs et la note bleue. Sans jamais vouloir imiter, ce qui est très bien, elle a donc puisé dans le répertoire du Great American Songbook. Soutenu par la puissante machine de l’ONJ, très présente et attentive, ce concert en deux temps a connu de très beaux moments. Plus près du tandem féminin Jo Stafford/Carmen McRae, Jessica Vigneault utilise à bon escient les graves, ce qui donne de jolis effets dans : Nature Boy, Embraceable You ainsi que dans It’s Only A Paper Moon. Ayant conservé en partie les arrangements de Nelson Riddle et Billy May, nous avons pu constater à quel point la note tombée juste, sans accroc et avec douceur. Si la foule avait été un peu plus participative, le concert aurait certainement levé un peu plus. !