/entertainment/tv
Navigation

L'imposteur se dévoile : les premières images du nouveau thriller de TVA avec Marc-André Grondin

Le tournage du thriller avec Marc-André Grondin s’est déroulé en secret

Coup d'oeil sur cet article

Le tournage de L’imposteur, la nouvelle série de TVA mettant en vedette Marc-André Grondin, a pris fin en secret cette semaine à Montréal. Pourquoi en secret? Parce que l’équipe derrière le thriller veut éviter d’ébruiter des détails-clés d’un scénario gardé sous haute surveillance.

Le Journal n’a pas pu visiter le plateau de tournage du suspense des auteurs Annie Piérard et Bernard Dansereau (Toute la vérité), mais nous avons tenté d’en savoir plus en discutant avec Grondin et compagnie. Série de 10 épisodes qui sera diffusée cet automne, L’imposteur raconte l’histoire d’un ex-détenu déterminé à mener une vie simple et rangée jusqu’au jour où survient un événement sordide qui fait basculer son destin, lui permettant de prendre les traits d’un homme riche au succès professionnel éclatant.

«Si on en disait davantage, on priverait les gens du plaisir que nous avons eu durant la lecture du scénario», indique le réalisateur Yan Lanouette Turgeon, qui promet plusieurs revirements à tout casser.

Grondin impressionnant

Yan Lanouette Turgeon ne tarit pas d’éloges envers Marc-André Grondin, qui apparaît dans 95 % des scènes. «Il est extrêmement bon, présent et généreux, dit Yan Lanouette Turgeon. C’est quelqu’un de très intelligent avec beaucoup de métier malgré son jeune âge. J’ai été impressionné par son savoir-faire et son rapport avec les autres comédiens. C’est un gars d’équipe. Sur le plateau, il garde tout le monde heureux. C’est un trooper

En entrevue au Journal, l’acteur de 32 ans renvoie le compliment au cinéaste, qu’il décrit comme un «capitaine de bateau exceptionnel». «Yan, c’est un gars émotionnellement stable. Les journées de travail étaient longues. La pression était forte, mais il gardait le cap. Il ne vomissait pas son stress sur nous autres. C’est un très, très bon communicateur. Tout le monde était prêt à faire beaucoup de choses pour lui.»

L’imposteur a bénéficié de 53 jours de tournage et d’un budget de 500 000 $ par épisode. La série mettra aussi en vedette Denis Bouchard, Patrice Robitaille, Raymond Bouchard, Guillaume Cyr et Francine Ruel.