/lifestyle/hangout
Navigation

30 bonnes adresses dans la Petite Italie

Coup d'oeil sur cet article

Plus importante communauté immigrante de la région de Montréal, les Italiens comptent pour 7 % de la population. Si, après la Seconde Guerre, ils sont venus s’installer en grand nombre dans la Piccola Italia, aujourd’hui, ils y reviennent surtout pour prendre un café, souper, fêter. Cela dit, le quartier n’a rien perdu de son charme. Visite de lieux où l’on retrouve une part de l’Italie d’antan, plusieurs jeunes chefs et des amoureux du terroir québécois et italien.

Les cafés

Commençons par ce qui importe vraiment: le café. Le Caffè Italia (6840, boulevard Saint-Laurent) reste l’emblème de la Petite Italie, le lieu idéal pour entendre parler italien. Un espresso et un sandwich «mélange maison piccante» vous combleront. Au Café international (6714, boulevard Saint-Laurent), un resto simple et bien aimé, on sert également un excellent café. De style contemporain, vous choisirez le Café San Gennaro (69, rue Saint-Zotique), pour le café, la pizza al taglio, les calzone et le Chinotto, ou le Caffé San Simeon (39, rue Dante), succulent et pas cher. Vous aimez ce qui est local? Le Vieux vélo (59, rue Beaubien Est) fait de bons œufs bénédictines et le café Odessa (65, rue Beaubien Est) est agréable.

La pizza

Deuxième must italien: la pizza. L’incontournable Pizzeria Napoletana (189, rue Dante), ouverte depuis 1948, est un apportez votre vin à la fois simple et célèbre. C’est bruyant, mais on y va beaucoup pour l’ambiance. Si vous aimez la vraie pizza napolitaine cuite au four à bois, vous vous délecterez à la Bottega pizzeria (65, rue Saint-Zotique Est). Notez qu’il existe une succursale à Laval. Quant à la Pizzeria Gema (6827, rue Saint-Dominique Est, coin Dante), on y sert des antipasti, des pizzas et de la crème glacée molle. Vous pouvez d’ailleurs commander pour emporter par la fenêtre qui se trouve sur le côté du bâtiment.

La famiglia

La famille est une valeur phare des Italiens et les restos du quartier en font foi. Sur la rue Saint-Zotique­­, trois restaurants tenus par les membres de la famille Covone­­ nous le rappellent: le Café San Gennaro, la Bottega pizzeria et Hostaria (236, rue Saint-Zotique Est) où tout est délicieux, en particulier les pappardelle au ragoût de sanglier et l’espadon.

Pour une autre illustration de l’humeur familiale du quartier, il faut voir le coin Dante et Saint-Dominique­­, là où les restaurants Gema et Impasto (48, rue Dante), propriétés de Stefano Faita et Michele Forgione, se trouvent tout à côté de la Quincaillerie Dante (6851, rue Saint-Dominique), propriété de Stefano et de sa mère Elena Faita-Venditelli. Chez Impasto­­ (48, rue Dante), on sert une cuisine italienne réinventée et rustique tout à la fois.

Au Café international (6715, boulevard Saint-Laurent), vous irez pour un repas simple de pâtes ou de pizza. Inferno (6850, rue Saint-Dominique, coin Dante) est idéal pour les groupes. C’est frais, italien et moderne. Le menu change souvent. Chez Quindici (15, rue Bélanger Est), «on sert des plats faits avec des ingrédients de qualité dans une salle à la fois confortable et ravissante». Le discret Café Via Dante (251, rue Dante) sert une cuisine typique du nord de l’Italie et le lapin braisé au vin blanc fait l’unanimité.

Situé en retrait, Il Bazzali (285, rue Beaubien Est) propose une cuisine toscane. C’est un apportez votre vin. Voici le commentaire d’un client: «Cinq services pour trente-cinq dollars, c’est extra! On découvre différents plats, très bien dosés et maîtrisés. C’est une superbe­­ adresse dans Montréal.» Bref, on ira.

D’autres horizons

Mais il n’y a pas que des Italiens dans la Petite Italie. Le Salmigondis (6896, rue Saint-Dominique) est «éclectique et moderne». La terrasse­­ est particulièrement agréable. Les gnocchis sont succulents et on y sert un brunch original. Pastaga (6389, boulevard Saint-Laurent) est «le meilleur resto du quartier», affirme ma fille Maria qui vit dans le Mile-Ex. Elle pense en particulier au «Chopped liver à la mousse d’oignon et à la Poitrine de porcelet laquée à l’érable». On y découvre une carte des vins biologiques.

Chez Cul-sec, cave & cantine (29, rue Beaubien Est) (même proprio que Pastaga), on a innové. C’est à la fois un bistro et un marchand de vins biologiques et naturels­­. Comme le permis en est un de restaurant, vous y mangez et vous y buvez du vin ; avant de repartir, si vous le souhaitez, vous achetez quelques bonnes bouteilles que vous rapportez à la maison.

Soyons un peu «adjacents». Dans le Mile-Ex, à la Dinette Triple Crown (6704, rue Clark), vous commandez et emportez votre pique-nique dans le parc tout à côté. Les nappes à carreaux sont fournies dans un panier: vous le rapportez. On y va pour le poulet frit et le Mac & cheese. Tout à côté, le Ballpark (6660, rue Clark) propose des cocktails originaux et des boulettes d’agneau, de poulet, de porc, c’est sa spécialité, mais on l’aime aussi pour son ambiance et le reste de son menu.

Des bières de microbrasseries dans le quartier

Les microbrasseries ont la cote au Québec et ça se voit dans la Petite Italie. Arrêtez-vous à La Biérothèque (152, rue Saint-Zotique Est) et prenez le temps de choisir quelques bières à emporter. Dominique, le propriétaire, vend aussi des toniques et des sirops faits au Québec pour faire des cocktails: «C’est fini, les mélanges chimiques», dit-il. Pour boire une bière de microbrasserie et manger, il nous suggère Vices & Versa (6633, boulevard Saint-Laurent), Birra Bar à bières maison (7129, boulevard Saint-Laurent) et Harricana (95, rue Jean-Talon Ouest), une «taverne classy» pour ­l’ambiance, les clubs sandwichs, les burgers, les guédilles.

L’épicerie

Pour une épicerie à l’italienne, arrêtez-vous à la Fruiterie Milano (6862, boulevard Saint-Laurent) pour les pâtes fraîches et sèches, les huiles d’olive, les chocolats, les farines, etc. Chez Motta (303, rue Mozart Est), tout à côté du marché Jean-Talon, on fait à la fois traiteur, pâtisserie et repas sur place. Un coin de rue vers le sud, et vous serez à la Patisserie Alati-Caserta (277, rue Dante) où vous trouverez de bons cannoli et le granita al limone.

Le Marché Jean-Talon

Évidemment, côté produits frais, le Marché Jean-Talon offre tout. Au comptoir Les amoureux du terroir, on achète, entre autres produits, les vinaigrettes et les gelées des sœurs de Mistassini. Au Marché des saveurs, on trouve aussi plusieurs produits du terroir. Chez Andréa Jourdan La boutique (200, rue Jean-Talon­­ Est), vous dénicherez des produits gourmands et des cadeaux originaux. Notez que tout est en place pour des cours de cuisine.

Vous souhaitez manger sur le pouce autour du marché ? Offrez-vous un Fish & chips à la poissonnerie Aqua Mare ou des huîtres à la Boîte aux huîtres (le mardi: 12 $ la douzaine). Le sympathique El Rey del taco (232, rue Jean-Talon Est) vous emmène au Mexique. Aux bons buveurs (176, rue Jean-Talon Est), on vous propose toutes sortes de bières de microbrasseries. Dans le même local, Ils en fument du bon (oui, c’est le nom du commerce), vous fait, du jeudi au dimanche de 11 h à 17 h, des hamburgers, des cheeseburgers et des hot-dogs, uniques, délicieux et sans OGM. «Des animaux bien élevés», me dit le proprio!

Dans le quartier depuis plusieurs années­­, Alep et le Petit Alep (191, rue Jean-Talon Est) servent une cuisine syrienne­­ et arménienne tout simplement délicieuse. Kitchen Galerie (60, rue Jean-Talon Est) est un petit restaurant réputé où l’on sert de délicieuses recettes­­ au foie gras.

Chez Tousignant (6956, rue Drolet), on se retrouve dans un casse-croûte québécois, très chic quand même, avec le chef Yann Turcotte. Au Bar Le Pourvoyeur (184, rue Jean-Talon Est), on allonge­­ la soirée en s’offrant une des cent sortes de gin ou on brunche la fin de semaine en se relevant dudit gin!

Magasiner

Vous aimez les beaux objets et les vêtements de qualité? Chez BélangerMartin (6906, boulevard Saint-Laurent), vous sentirez tout de suite que les propriétaires fonctionnent au coup de cœur. Vous souvenez-vous des vêtements Saint-James, ces t-shirts marins français? Eh bien, on y trouve ces vêtements.

Le gelato

Tout de même, c’est l’été. Quand il fait chaud, quoi de mieux qu’un cornet? Vous pourrez vous offrir un cornet au Havre-aux-glaces, côté sud du marché Jean-Talon. Chez Gema, on se paye un délicieux cornet de costarde glacée avec gousse de vanille trempée dans le chocolat belge. Chez Pile ou glace (7084, boulevard Saint-Laurent) ou au Piaceri Gelato (6741, boulevard Saint-Laurent), on s’offre un gelato typique.

Avant de repartir, il faudra vous promener et entrer dans l’Église Notre-Dame-de-la-Défense, sur la rue Dante, celle qui a réuni les Italiens qui arrivaient à Montréal. Ensuite, vous sortirez et vous irez dans le parc Dante, sur le sol, vous lirez ces paroles du poète: «En ton sein se ralluma l’amour... »