/world/middleeast
Navigation

Choquant: des enfants exécutent des otages de l’État islamique

Choquant: des enfants exécutent des otages de l’État islamique
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Une vidéo bouleversante a fait surface sur le web. On peut y voir cinq jeunes garçons exécuter des otages kurdes en Syrie, rapporte le Daily Mail.

On peut entendre l'un des enfants déclarer: «Personne ne pourra sauver les Kurdes, même avec l’appui des Américains, des Français, des Britanniques, des Allemands et des démons en enfer.»

Choquant: des enfants exécutent des otages de l’État islamique
Capture d'écran

La vidéo est d’autant plus choquante que le montage est de qualité et la facture visuelle stylisée.

On y voit en gros plan les visages résignés des otages. On y voit aussi la main de l’un des enfants taper sur la tête d'un otage avec mépris et condescendance.

Choquant: des enfants exécutent des otages de l’État islamique
Capture d'écran

Après avoir crié: «Allahou akbar» (Dieu est grand) à l’unisson, les cinq garçons lèvent leur pistolet vers le ciel.

Choquant: des enfants exécutent des otages de l’État islamique
Capture d'écran

La vidéo montre ensuite les corps des prisonniers avec des marques de balles à la tête. 

On rapporte que l’ÉI utilise de plus en plus d’enfants dans ses activités. 

Choquant: des enfants exécutent des otages de l’État islamique
Capture d'écran

L'un des enfants, teint pâle et yeux bleus, serait d’origine britannique, rapporte le Sun. Il porterait le nom d'Abdullah Al-Britani. Le même nom qui avait été donné à un autre membre britannique de l’ÉI. On ne sait pas pour l'instant si l'enfant est relié à cet homme.

S’il était capturé et renvoyé en Grande-Bretagne, il pourrait être accusé de meurtre, à condition d’avoir plus de 10 ans au moment du crime. 

La Quilliam Foundation affirme qu’environ une cinquantaine d’enfants britanniques sont actuellement endoctrinés et entraînés pour se joindre à l’ÉI.

 

La vidéo qui suit a été coupée afin de ne pas montrer toute l’horreur des événements. Nous préférons tout de même vous avertir que les images peuvent être troublantes pour certains lecteurs.