/news/education
Navigation

Les étudiants en psychologie demandent 10 millions $

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants au doctorat en psychologie boycottent leur stage dans le but d'obtenir une rémunération. La facture pourrait atteindre 10 millions $ par année.

«Cela fait plus de 10 ans que nous demandons aux différents gouvernements (...) d'avoir le même traitement que les futurs médecins: être payés pour le travail qu'on fait en internat», a déclaré le président de la Fédération interuniversitaire des doctorants en psychologie (FIDEP), Eddy Larouche, à l'occasion d'un point de presse à l'Assemblée nationale.

La FIDEP a déposé, par l'entremise de la députée péquiste Diane Lamarre, une pétition de 20 000 signatures au Salon bleu à l'appui de sa demande. Le revenu annuel moyen versé aux stagiaires doctorants en psychologie, ailleurs au Canada, est de 31 000 $, a signalé Diane Lamarre. «Au Québec, c'est zéro.»

Rémunérer les doctorants en psychologie permettrait d'offrir des services de psychothérapie à quelque 12 000 patients en attente, a signalé Diane Lamarre. «Ces patients sont maintenant privés de soins et de services à cause du mutisme du gouvernement Couillard», a dénoncé la FIDEP.