/weekend
Navigation

Les deux visages de L’imposteur

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie Philippe, interprété par Marc-André Grondin, mène deux vies diamétralement opposées: la sienne et celle de Youri, son frère jumeau décédé.

Coup d'oeil sur cet article

Après quatre épisodes et autant – sinon plus – de rebondissements majeurs, le portrait de L’imposteur se précise. Au centre du tableau, Philippe, brillamment interprété par Marc-André Grondin, mène deux vies diamétralement opposées: la sienne et celle de Youri, son frère jumeau décédé. Pour établir un schéma des univers dans lesquels le héros de L’imposteur doit naviguer, nous avons joint Bernard Dansereau, coauteur du thriller avec Annie Piérard et Étienne Piérard-Dansereau, ainsi que quelques acteurs.

Bernard Dansereau
Photo d'archives Toma Iczkovits
Bernard Dansereau

Philippe

Gilles (Raymond Bouchard)

Son père

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

En dépit des apparences, Gilles ­aime son fils. Rigide, strict et discret, ce nouveau retraité évite les trop-pleins d’émotions, une caractéristique propre aux hommes d’une ­certaine génération, souligne le ­comédien Raymond Bouchard. «Mon père était pareil. Il cachait bien ses émotions. Avec lui, se donner la main, c’était le plus qu’on pouvait ­faire. Mon père ne m’a jamais serré dans ses bras. Il parlait peu. Mais je savais qu’il m’aimait», explique-t-il.

Raymond Bouchard, qui joue beaucoup au théâtre cet automne, garde de bons souvenirs des tournages de L’imposteur, qui doivent reprendre l’été prochain. «Je n’ai jamais joué dans une série comme ça, soutient l’acteur d’expérience. C’est intrigant, c’est punché... Je ne sais pas ­comment les auteurs vont faire pour écrire une deuxième saison!»


Louise (Francine Ruel)

Sa mère

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Elle rêve de voir son fils reprendre sa vie en main. «Elle espère qu’il va s’en sortir, déclare Francine Ruel en entrevue. Elle ferait n’importe quoi pour lui.» L’actrice et auteure a auditionné pour décrocher le rôle de Louise, une femme aux antipodes de Marianne, la mère de Youri. «C’est intéressant de comparer les deux familles, indique Francine Ruel. La mère de Youri encourage son fils. Elle lui dit sans cesse qu’il est capable de tout faire. Alors qu’avec Louise, c’est plus: “Fais attention... Fais pas ça...” Leur manière de voir les choses est très différente.»

La comédienne raconte être «tombée en amour» avec L’imposteur en lisant le scénario. «C’est un page turner ­incroyable. J’allais de surprises en surprises. Et Yan Lanouette Turgeon a fait un job formidable comme ­réalisateur. Les images sont belles, la tension est présente... On m’en parle beaucoup.»


Éric (Guillaume Cyr)

Son frère

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Propriétaire d’une petite compagnie de climatisation, Éric est un bon père de famille qui veut plaire à tout le monde. C’est d’ailleurs en voulant aider ­Philippe qu’il s’est retrouvé à l’hôpital... au grand désespoir de Marie-Pier, sa conjointe, qui préférerait voir son beau-frère retourner en prison. «Philippe a toujours été le mouton noir, ­tandis qu’Éric, c’est le bon fils responsable», résume Bernard Dansereau.


Isabelle (Catherine De Léan)

Son ex

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Mère de Flavie, leur fille, Isabelle est devenue une petite bourgeoise au fil des années. Très amère envers ­Philippe, elle a néanmoins accepté de payer sa dette de 70 000 $... en échange d’une faveur énorme: qu’il renonce à Flavie pour permettre à Marc, son nouveau conjoint, de devenir son père adoptif. Vous avez du mal à ­comprendre pourquoi Isabelle agit de façon aussi dure avec Philippe? Allez faire un tour du côté du tva.canoe.ca/emissions/limposteur. Sous l’onglet du deuxième épisode, vous trouverez des scènes coupées au montage qui révèlent notamment toutes les belles promesses que ­Philippe a faites à Isabelle avant d’être arrêté. «Philippe l’a trahie, donc aujourd’hui, elle se protège, explique Bernard Dansereau. Elle essaie d’être insensible, mais on voit bien que ­Philippe vient encore la chercher.»

Youri

Marianne (Marie Brassard)

Sa mère

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Artiste-peintre excentrique, Marianne traverse une peine d’amour. Drôle et détendue, elle entretient une relation privilégiée avec Youri, son chouchou. «Pour Marianne, son fils, c’est la plus belle invention depuis le pain tranché, ­indique Bernard Dansereau. On sent qu’elle a toujours poussé Youri à atteindre ­l’excellence. Avec elle, c’est: «Vas-y mon grand, t’es ­capable!»


Gaïa (Sophie Desmarais)

Sa sœur

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Alors qu’au troisième épisode, on pensait tous qu’elle était son ancienne blonde, la véritable identité de Gaïa a émergé cette semaine lors d’un souper de famille bourré de malaises. Les maladresses de Philippe ont-elles éveillé ses soupçons? Difficile à dire, puisque comme ce dernier, on peine à lire Gaïa. Une partie du mystère l’entourant ­devrait toutefois être levée au prochain épisode, puisqu’on découvrira l’identité du père de l’enfant qu’elle porte, sans compter le contexte dans ­lequel elle est tombée ­enceinte. Ces révélations ­influenceront grandement la suite des choses, indique ­Bernard Dansereau.


Zac (Patrice Robitaille)

Son patron

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Autoritaire, Zac n’en peut plus de voir son employé jouer au héros et prendre des risques inutiles. On sent toutefois qu’il a beaucoup d’estime pour lui. «Youri a carte blanche. C’est l’enquêteur ­vedette du poste, résume Bernard Dansereau. Zac fait des pieds et des mains pour lui.»


Robin (François Chénier)

Son coéquipier

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Robin est enquêteur aux stupéfiants. Il semble être loyal et bienveillant. Parmi tous les collègues de travail de Youri, Robin pourrait bien être le premier à démasquer Philippe, puisque son ­comportement erratique le trouble de plus en plus. Le cinquième épisode, qui sera présenté lundi, marquera un tournant, indique Bernard Dansereau. Robin fait aussi équipe avec Annick (Sandrine Bisson). Franche et directe, elle déplace de l’air et respecte beaucoup le travail de Youri. «Youri n’est pas un gars facile et tout le monde fait des efforts pour l’accommoder», ajoute ­Bernard Dansereau.

Un nouveau joueur important

Un joueur majeur de L’imposteur fera bientôt son apparition. Son nom? 253. Son rôle? C’est un informateur de Youri.

"L'IMPOSTEUR"
Photo courtoisie

Bernard Dansereau se fait avare de commentaires quand vient le temps de parler du personnage, qu’il qualifie néanmoins d’homme mystérieux, manipulateur et intelligent. «C’est une source pas tout à fait conventionnelle, indique Dansereau. Ce n’est pas un crotté.»

C’est nul autre que Denis ­Bouchard qui campera cet ­énigmatique informateur, qui marquera cette deuxième moitié de saison. «C’est un nouveau type de personnage pour Denis Bouchard», soutient Bernard Dansereau.


TVA présente L’imposteur le lundi à 21 h.