/news/health
Navigation

Des citrouilles turquoise pour les enfants allergiques

citrouille bleue
Photo Éliane Thibault Samuel Lachance est allergique aux œufs, au lait, aux arachides et aux noix. À l’Halloween, il visitera les maisons qui ont une citrouille turquoise.

Coup d'oeil sur cet article

COMPTON | Une mère de famille dont l'enfant souffre de diverses allergies est prête à parcourir des kilomètres le soir de l'Halloween pour visiter les maisons dont le perron sera décoré d'une citrouille turquoise.

De plus en plus populaire, la citrouille peinte en turquoise annonce que des gâteries non alimentaires sont offertes aux enfants allergiques. Une quinzaine de pays participent désormais à cette initiative lancée en 2014 aux États-Unis.

Eugénie Pelletier est prête à faire 45 minutes de voiture pour visiter ces endroits. Pour elle, cette fête qui devrait être une partie de plaisir se transforme en véritable casse-tête puisque son fils âgé de 5 ans, Samuel Lachance, est allergique aux œufs, au lait, aux arachides et aux noix.

«Quand on revient de la cueillette, la vérification des bonbons, qui devrait prendre 30 minutes, nous prend au moins une heure. Il faut lire chaque étiquette et s'assurer que les bonbons auxquels il est allergique n'ont pas contaminé les autres», raconte cette mère de trois enfants de l’Estrie.

Plusieurs friandises sont interdites à Samuel. Le garçon raconte avoir de la peine lorsqu'il doit partager sa récolte avec sa sœur aînée, Marianne. La citrouille turquoise signifie beaucoup pour lui. «Ça veut dire que c'est pour moi!» lance le garçon, les yeux brillants.

Maghali Geoffrion compte afficher pour une seconde année sa citrouille bleue. L'an dernier, même si elle habite dans un milieu rural, des visiteurs de villages avoisinants sont venus chez elle pour ses gâteries non alimentaires.

Jouets

Dans son bol spécialement préparé pour l'occasion, elle offre de petits jouets acquis dans les magasins à bas prix.

Maghali Geoffrion participe à l'initiative de la citrouille turquoise avec ses enfants Dorothée et Travis.
Photo Éliane Thibault
Maghali Geoffrion participe à l'initiative de la citrouille turquoise avec ses enfants Dorothée et Travis.

«Moi-même, je suis intolérante aux produits laitiers. Je sais que c'est contraignant. Alors, j'imagine combien les enfants allergiques peuvent être limités dans leurs choix», dit-elle.

La mère de famille a même convaincu sa belle-mère, qui est aussi sa voisine, de participer afin que le déplacement des visiteurs vaille la peine. Maghali Geoffrion a inscrit sa maison sur la carte affichée sur le site internet de l’organisme Food Allergy Research & Education, afin que les chercheurs de citrouilles turquoise puissent la visiter.­

Les allergies en chiffres

  • Environ 300 000 Québécois vivent avec des allergies alimentaires
  • Entre 1997 et 2007, les allergies alimentaires ont augmenté de 18 % chez les moins de 18 ans.
  • Plus de 160 aliments allergènes sont recensés au Canada
  • Au Canada, les 10 principaux allergènes sont le blé, le lait, la moutarde, les noix, les œufs, les poissons et fruits de mer, le sésame et les sulfites.

► Pour consulter la liste des maisons inscrites à l'initiative de la citrouille turquoise : www.foodallergy.org