/news/consumer
Navigation

Les Montréalais mangent plus santé

Ils commandent plus de salades sur l’heure du dîner alors que les Torontois préfèrent le poulet frit

Andrew Infantino
Photo Marie-Ève Dumont Andrew Infantino
VP de Copper Branch

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais privilégient les salades lorsqu’ils commandent sur l’heure du dîner alors qu’ailleurs dans le monde, les gens raffolent de poulet frit et de hamburgers, note une étude.

Si on les compare avec une dizaine de villes dans le monde, les Montréalais semblent en effet être les plus intéressés par la bouffe santé pour le lunch, selon les données rapportées par le site de livraison en ligne Foodora. Les Torontois commandent surtout du poulet frit tandis que les Français sont tombés sous le charme du hamburger au fromage (voir tableau).

Top 5

«Dans le top 5 des commandes pour le dîner, ce sont tous des repas super santé, surtout des salades, qui arrivent en premier à Montréal. Les gros burgers viennent plus loin. Un burger, c’est donc plus une gâterie qu’une habitude», souligne Sandy White, gérant de Foodora à Montréal.

Ce sont aussi les restaurants locaux qui font ces salades repas qui ont la cote chez nous, tels que Mandy’s, la Panthère verte ou Copper Branch.

Andrew Infantino, vice-président de Copper Branch, n’est pas surpris des résultats puisqu’il a noté l’engouement des Montréalais pour les plats santé à base de végétaux. L’entreprise a ouvert pas moins de neuf restaurants dans la métropole en seulement deux ans.

«Les gens veulent manger plus santé et se rendent compte que les plats végétariens, ça peut être délicieux, il y a de plus en plus d’options pour que tout le monde s’y retrouve», insiste M. Infantino.

Plus sociables

Les Montréalais sont un peu plus sociables sur l’heure du dîner que leurs collègues torontois puisque 44 % d’entre eux mangent dans un espace commun, contre 32 % des répondants de la Ville Reine.

Par ailleurs, près de la moitié des travailleurs de Montréal dînent seuls. Près du tiers n’accordent que 15 minutes au dîner tandis que 60 % d’entre eux prennent 30 minutes.

Ces habitudes pourraient être améliorées, selon le nutritionniste Hubert Cormier.

«Manger devant un écran empêche souvent l’écoute de ses signaux de satiété et on mange plus, d’autant plus que les portions des repas commandés sont déjà plus grosses que celles servies à la maison», déplore-t-il.

Que commande-t-on le plus sur l’heure du lunch ?

  • Montréal (Canada) : Salades repas
  • Toronto (Canada) : Poulet frit et burritos au poulet
  • Paris (France) : Hamburger au fromage de haute qualité
  • Lyon (France) : Hamburger au fromage de haute qualité
  • Utrech (Pays-Bas) : Les Fish&Chips
  • Turin (Italie) : Les panini
  • Milan (Italie) : Les pizza Margherita
  • Bonn (Allemagne) : Les burritos
  • Munich (Allemagne) : Les Pad Thai
  • Stockholm (Suède) : Les tacos
  • Vienne (Autriche) : Les rouleaux de sushis au saumon épicé
  • Melbourne (Australie) : Les soupes tonkinoises (Pho Bo)