/entertainment/tv
Navigation

Le secret de l’infirmière aux dildos dans «Unité 9» est enfin révélé

Le secret de l’infirmière aux dildos dans «Unité 9» est enfin révélé
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

ATTENTION. Cet article contient des divulgâcheurs [spoilers].

Depuis que l’infirmière Gwendoline a lavé sa collection de dildos à Lietteville, plusieurs se demandent la raison de cette pratique atypique en milieu carcéral.

Le secret de l’infirmière aux dildos dans «Unité 9» est enfin révélé
Capture d'écran

Les internautes ont d’ailleurs émis plusieurs théories sur le sujet la soupçonnant, entre autres, d’être une obsédée sexuelle ou encore de vouloir faire le commerce de godemichés chez les détenues. 

Le secret de l’infirmière aux dildos dans «Unité 9» est enfin révélé
Capture d'écran

Mardi soir, la vérité a été révélée. Gwendoline Bachand a effectué un changement de sexe.

Le secret de l’infirmière aux dildos dans «Unité 9» est enfin révélé
Capture d'écran

«Nous avons découvert qu’avant de travailler pour notre service de santé, madame Bachand a suivi un traitement dans le but de changer de sexe. La transformation s’est finalisée par une opération qui a eu lieu il y a deux ans», a-t-on appris en même temps que Marco Choquette.

Le secret de l’infirmière aux dildos dans «Unité 9» est enfin révélé
Capture d'écran

Cette révélation n'a pas du tout plu à Marie-France Caron qui se demandait pourquoi un homme qui devient une femme se trouve un emploi dans un milieu carcéral pour femmes. Elle a d'ailleurs monté un dossier en interrogeant quelques détenues afin de congédier l'infirmière. 

Marie-France Caron a-t-elle été injuste?