/entertainment/movies
Navigation

Trois films à ne pas manquer aux Rencontres du documentaire

Le rendez-vous international proposera plus de 125 œuvres

Quebec My Country Mon Pays
Photo Courtoisie Quebec My Country Mon Pays

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 125 films en provenance de 35 pays sont au menu de la 19e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) dont le programme a été dévoilé mercredi. Plusieurs sujets seront abordés à travers cette importante sélection de films, dont le journalisme de guerre, l’immigration clandestine et le problème des deux solitudes au Québec. Voici trois documentaires à ne pas manquer:

Fuocoammare, par-delà Lampedusa: présenté en ouverture des RIDM, le 10 novembre prochain, ce film du grand documentariste italien Gianfranco Rosi a remporté l’Ours d’or au dernier Festival de Berlin. Pour le tournage de son film, Rosi a passé un an sur l’île Fuocoammare, dans le sud de l’Italie, qui est connue comme une terre d’accueil pour les réfugiés en provenance d’Afrique.

Un journaliste au front: les passionnés de journalisme seront certainement intrigués par ce documentaire de Santiago Bertolino (Carré rouge sur fond noir) produit par l’ONF. Le film nous amène dans le quotidien de Jesse Rosenfeld, un journaliste pigiste spécialisé dans la couverture de zones de conflit. Présenté en clôture du festival.

Quebec My Country Mon Pays: reconnu comme un des meilleurs documentaristes au Canada, John Walker risque de faire jaser avec ce nouveau film, dans lequel il tente de comprendre les racines de la division entre francophones et anglophones dans le Québec actuel. Natif de Montréal, Walker a abordé la question sous un angle très personnel en plus d’avoir rencontré des artistes comme Denys Arcand et Jacques Godbout pour les questionner sur le sujet.

♦ Les 19es Rencontres internationales du documentaire de Montréal auront lieu du 10 au 20 novembre dans plusieurs salles en ville.