/finance/news
Navigation

L’entretien ménager démystifié

L’entretien ménager démystifié
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Ils nettoient dans votre intimité. Comment choisir?

J’ai appris quelques histoires croustillantes au fil des ans au sujet des services d’entretien ménager (on ne dit plus «femme de ménage», ce n’est pas politiquement acceptable). Comme cette personne qui est repartie avec un gâteau d’anniversaire cuit le matin même. Ou l’autre qui a navigué sur des sites pornos au lieu de nettoyer.

En fait, ces événements sont rarissimes. L’Office de la protection du consommateur (OPC) ne recense que quelques plaintes par année, surtout pour des travaux mal faits et des dommages.

Cherchez des références

La clé, c’est de magasiner et d’exiger des références. Demandez à la firme d’entretien les coordonnées de quelques clients. La personne ou la firme sont-elles fiables, professionnelles, consciencieuses, ponctuelles?

Normalement, une aide ménagère ou une firme fournit son équipement et ses produits. Assurez-vous que c’est le cas lorsque vous négociez avec la personne ou l’entreprise lors de la visite d’évaluation. Avant de solliciter des offres, faites le tour de votre logement et prenez des notes.

Combien?

Le prix varie selon le fournisseur, la complexité et la grandeur du logement.

Par exemple, un studio très à l’envers ou un petit logement de trois chambres où vivent deux personnes coûtera peut-être plus cher à nettoyer qu’une grande maison habitée par un solitaire toujours à l’étranger.

Autres facteurs qui influencent le prix: présence d’animaux, beaucoup de meubles, d’œuvres d’arts, de bibelots, des tas de vêtements qu’il faut déplacer pour pouvoir nettoyer...

La plupart des firmes facturent un tarif fixe par visite, entre 80 $ et 150 $, selon la complexité.

Ajoutez 50 $ pour un sous-sol. Les particuliers facturent à la visite ou à l’heure, rarement moins que 20 $. Pour un appartement de trois pièces ou une maison de banlieue de taille moyenne, on parle de 160 $ à 200 $ par mois.

Un service de base comprend l’aspirateur et la vadrouille humide sur les planchers, le nettoyage des surfaces de la cuisine et des portes d’armoires ou d’électroménagers, celui de la salle de bain et l’époussetage du logement au complet. Intérieur des électros, plafonds, murs, miroirs et fenêtres sont en sus.

La sécurité

Exigez une assurance responsabilité civile d’un million de dollars.

Demandez le numéro de police puis vérifiez auprès de l’assureur. Signez un contrat écrit, suggère l’OPC, ce qui vous permettra de porter plainte auprès de l’organisme. Ne payez que par chèque ou carte de crédit pour avoir une preuve que le travail a été effectué.

Certaines firmes travaillent par équipes (plus rapides), d’autres en solo. Et vous aurez probablement à leur confier une copie de votre clé...

Des firmes, comme le Chiffon vert, n’utilisent que des produits de nettoyage écologiques et non toxiques. D’autres, comme Adèle, offrent de commander votre aide ménagère en quelques clics, comme Uber.

Enfin, si quelqu’un se pointe chez vous pour vous vendre ses services, il doit détenir un permis de vendeur itinérant de l’OPC.

Conseils

  • Programmez un code de système d’alarme séparé pour l’aide ménagère.
  • Avisez votre assureur ou votre courtier (votre prime pourrait augmenter).
  • Changez la clé (et le code d’alarme) en cas de nouvelle firme.