/sacchips/popcorn
Navigation

Un village fantôme au Québec «habité» par d’étranges entités sème la peur

Les lieux les plus hantés du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le village abandonné de Rivière-La Guerre, en Montérégie, situé aux abords de la frontière canado-américaine, semble venir tout droit de l’enfer.

Un nouvel enregistrement, capté par le groupe de chasseurs de fantômes québécois APPA paranormal, où l’on entendrait la voix alarmante d’un présumé «Gordon» dire son nom à deux reprises sur les appareils de l’équipe, laisse présager que l’endroit serait bel et bien maudit.

Fondé en 1820 par Alexander McBain, un entrepreneur écossais qui s’était lancé dans l’exploitation forestière, le village de Rivière-La Guerre comptait 82 habitants en 1830, répartis en 16 familles. Une école et plusieurs magasins ont vu le jour entre 1829 et 1846.

Le village s’est peu à peu éteint après les années 1850 en raison de la construction du canal de Beauharnois. Aujourd’hui, il ne reste que les ruines d’une ancienne église protestante, d’un cimetière et d’un presbytère tombé dans l’oubli soi-disant «hanté».

Patrick Sabourin, fondateur d’APPA paranormal, n’oubliera pas de sitôt une expérience troublante vécue dans la maison en pleine nuit avec quatre membres de son équipe. Alors qu’ils enquêtaient dans le sous-sol de l’habitation, l’entité d’un présumé «Gordon» se serait manifestée à deux reprises. Le Journal a obtenu copie de l’enregistrement.

«On était là pour essayer de capter la voix de la petite fille supposément enterrée dans le sous-sol, il y a 100 ans», a raconté Patrick Sabourin au Journal. En activant leurs appareils, l’équipe d’APPA a été surprise d’entendre la voix d’un homme plutôt que celle d’une fillette.

«On s’est présenté à tour de rôle et on a demandé qui était dans la pièce avec nous», explique-t-il. C’est alors qu’ils auraient entendu une voix dire «Gordon». «J’ai demandé une deuxième fois de se présenter, et il a dit Gordon une seconde fois», affirme Sabourin (à voir dans la vidéo ci-dessus).

Tout au long de la nuit, l’équipe aurait été témoin de nombreuses manifestations et certains enquêteurs auraient éprouvé des malaises et auraient quitté l’endroit. «Après avoir entendu le nom Gordon une deuxième fois, tout le monde a ressenti le même malaise en même temps, et personne n’avait rien dit encore», raconte-t-il. «Comme des étourdissements, une pression au ventre et de la difficulté à respirer.»

Ils auraient alors entendu des bruits de pas au 2e étage. «Ça marchait tellement fort qu’on pensait que quelqu’un d’autre était venu voir, mais en montant, on a bien vu qu’il n’y avait personne», soutient-il.

En arpentant les vestiges du vieux cimetière de Rivière-La Guerre quelques jours plus tard, Patrick et son équipe auraient repéré le nom de Gordon sur l’une des pierres tombales. S’agirait-il du même Gordon entendu sur leurs appareils ? À vous d’en juger.

L’équipe du Sac de chips a vécu une expérience pour le moins étrange alors qu’elle se trouvait dans la maison. Pendant que Mélanie, membre d’APPA paranormal, se présentait aux possibles entités omniprésentes, la porte de la pièce derrière nous s’est subitement fermée, terrifiant du coup l’équipe.

Voici ce que nous avons vu et entendu.

 

Revoyez tous les épisodes de la série Les lieux les plus hantés au Québec ici et au lesacdechips.tv.

ÉPISODE 4 : RÉSIDENCE DES COHEN

À l’âge de 10 ans, Caroline Cohen aurait commencé à être témoin d’étranges présences entre les murs de sa maison familiale. L’histoire raconte que Sarah, l’une des jeunes filles de la famille, aurait passé à travers les planches de bois alors qu’elle se trouvait dans le sous-sol, et se serait noyée dans le puit.

ÉPISODE 3 : VIEUX PALAIS DE L’ASSOMPTION

L’esprit d’un déserteur qui cherchait à échapper à la conscription lors de la Première Guerre mondiale habiterait entre les murs du grenier. Le «fantôme» d'un juge et l'entité d’un curé malicieux qui griffe les visiteurs osant le provoquer, résideraient dans le vieux bâtiment.

ÉPISODE 2 : BAR DE L’O

Depuis qu’elle est propriétaire du Bar de L’O, à Charlemagne, Chantal De Bellefeuille aurait vécu d’étranges manifestations entre les murs de son établissement. Le fantôme de la sœur de Monica la mitraille, la célèbre voleuse de banque québécoise, serait vraisemblablement le spectre habitant les lieux. 

ÉPISODE 1 : ASILE DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON

Un nouvel enregistrement où l’on entendrait la voix alarmante d’un présumé «James» sur les appareils de l’équipe, laisse présager que l’endroit serait bel et bien damné et maléfique.