/news/currentevents
Navigation

Une Bible parmi les bonbons d’Halloween

L’initiative d’une croyante n’a pas fait que des heureux

Des enfants ont reçu ce Nouveau Testament dans leurs bonbons d’Halloween.
Photo le journal de québec, jean-françois desgagnés Des enfants ont reçu ce Nouveau Testament dans leurs bonbons d’Halloween.

Coup d'oeil sur cet article

Des enfants du quartier Sainte-Foy de Québec ont reçu plus que des bonbons cette année. Une résidente du secteur a cru bon d’inclure un Nouveau Testament à l’intérieur de leur sac à surprises.

Le livre religieux de format poche était inséré dans un sac avec une petite barre de chocolat et un rouleau aux fruits. Un dépliant expliquant qui est Dieu et qui résume la vie de Jésus accompagnait l’ouvrage.

«Pour moi, c’est comme de la propagande, s’insurge Geneviève Bélanger, dont les deux enfants de 7 et 13 ans ont reçu le livre. C’est à chacun des parents de décider d’élever ses enfants dans la religion qu’ils veulent. Je ne vois pas l’intérêt de mettre ça dans un sac d’Halloween. Ça m’a choquée.»

Au moment de recevoir le paquet, Geneviève Bélanger croyait qu’il s’agissait d’un cahier à colorier. Elle estime que la dame qui les distribuait en avait une soixantaine à offrir.

Lorsque les enfants ont vu le Nouveau Testament, ils ont demandé à leur mère s’ils pouvaient le jeter.

«Le but de l’Halloween, c’est que les enfants ramassent des bonbons déguisés et qu’ils aient du plaisir. Ce n’est aucunement d’avoir une éducation religieuse», ajoute-t-elle.

Fête choquante

Le dépliant provient de la communauté de l’Église de Dieu en Christ, mennonite, dont le siège social au Québec est situé à Roxton Pond, en Montérégie.

«J’ai un ami. Il est le meilleur ami que je n’ai jamais eu. Il est tellement gentil et fidèle que j’aimerais que tu le connaisses. De plus, ce qui est merveilleux est qu’il veut être ton ami», peut-on notamment y lire.

L’Église était au courant de cette distribution. Toutefois, il s’agit d’une initiative personnelle.

«Pour eux, c’était une occasion de témoigner de l’amour de Jésus aux enfants qui ne le connaissent peut-être pas. C’est simplement ça», explique Hugues Andries, membre de la communauté et fondateur du blogue Missionnaire anabaptiste.

Dans cette communauté, la fête païenne qu’est l’Halloween n’est pas célébrée. Même si les festivités sont adaptées pour les enfants, l’Église de Dieu en Christ considère qu’elles rappellent tout de même un culte maléfique auquel ils sont opposés. «Pour nous, c’est plutôt la fête d’Halloween qui est choquante et dans notre communauté nous préférons ne pas exposer nos enfants à ça», ajoute M. Andries.